Santé

Délégué Diocésain à la Pastorale de la Santé :

Père Thierry-Marie Bastien

Secrétariat : F. Rousset Imbert

    lundi-mardi 10h-17h/mercredi 14h30-17h
    Permanence : mardi 14h30-17h30

pastorale.sante21@orange.fr
Tél. : 03 80 63 14 37
Maison diocésaine – 9bis, Bd Voltaire – 21000 Dijon

Déléguée Diocésaine au Service Evangélique des malades :

F. Rousset Imbert
pastorale.sante21@orange.fr
Tél. : 03 80 63 14 37
Maison diocésaine – 9bis, Bd Voltaire – 21000 Dijon

Aumôneries des hopitaux, cliniques et maisons de retraite | Visites des malades à domicile | Pastorale des personnes handicapées | Mouvements

Aumôneries des hopitaux, cliniques et maisons de retraite
à venir
Visites des malades à domicile
à venir
Pastorale des personnes handicapées
Contact : Monsieur Jean-Paul MOURIN, diacre, responsable diocésain
9 bis, boulevard Voltaire - 21000 DIJON
Email : jean-paul.mourin@wanadoo.fr
Tél. : 06 07 60 89 11

Personnes handicapées, personnes valides : vers une Solidarité active

Avec les personnes souffrant d'un handicap auditif
Approche et accueil
  • Le handicap auditif touche l’accès à l’information et à la communication.
  • Etre sourd ou mal entendant isole : l’échange et le dialogue sont difficiles, parfois épuisant.
  • En raison de leur handicap, certaines personnes n’ont pas conscience du bruit.
Communication
  • Etre équipé de prothèses auditives aide à entendre, pas toujours à comprendre ce qui est dit.
  • La langue des signes français (L.S.F.) est une langue visuelle qui associe gestes et mouvements corporels.
  • La communication exige patience et précision du geste.
Recommandations
  • Ne pas craindre d’interpeller la personne sourde par un toucher délicat (ex :main sur l’épaule).
  • Parler lentement en regardant la personne.
  • Articuler pour faciliter la lecture sur les lèvres.
  • Faire des phrases courtes avec desmots simples.
  • Faire appel à un interprète, si nécessaire.

Fraternité Catholique des Devenus sourds et malentendants
Contact : Mme Janine LEMAITRE
22, rue Champs Prieur - 21850 Saint-Apollinaire
E-mail : janine-lemaitre@orange.fr

Avec les personnes souffrant d'un handicap mental
Approche et accueil
  • Fréquemment lié à une souffrance neurocérébrale, ce handicap se traduit par une perte ou une absence de repères dans l’espace et dans le temps. Il donne lieu à une grande difficulté de relation et de communication.
  • La grande sensibilité des personnes souffrant d’un handicap mental se manifeste par des pleurs et des rires, des gestes d’affection qui ne doivent pas nous troubler.
Communication
  • Les personnes affectées par un handicap mental sont sensibles à l’attention qu’on leur porte (regard, sourire, bonjour, main tendue).
  • La communication passe par la simplicité, la douceur, le respect.
  • La gestuelle, le mime sont des supports privilégiés pour la communication.
Recommandations
  • Commencer par un regard qui accueille et accepte d’entrer en relation, en prenant son temps.
  • Ne pas avoir peur des attitudes surprenantes des personnes handicapées.
  • S’adresser aux personnes handicapées (et non à celle qui accompagne)

Foi et Lumière
Contact : Jacques Corbet 9 rue de Hauteville 21121 Ahuy
E-mail : jacquescorbet@neuf.fr
Site Internet : http://www.foietlumiere.org

Amis Chrétiens : groupes de jeunes et d’adultes handicapés mentaux
Contacts :
Mme Annie RAYNAL. 9bis Bd Voltaire – 21000 Dijon – 06 83 53 46 49
Mme Maryse MORAIN 06 83 57 14 69 // 03 80 53 00 61
Accompagnateur spirituel : Monsieur Jean-Paul MOURIN, diacre
Avec les personnes souffrant d'un handicap moteur
Approche et accueil
  • Les personnes qui souffrent d’un handicap moteur se déplacent avec difficulté (canne, déambulateur ou fauteuil roulant).
  • Les personnes handicapées moteur comprennent parfaitement les situations et les messages qu’on leur adresse.
  • Il importe de ne pas se laisser troubler par les mouvements, les cris ou les rires que les personnes handicapées moteur ont parfois de la peine à maîtriser.
Communication
  • La difficulté à s’exprimer exige parfois que la personne handicapée moteur communique avec un tableau à lettres ou des symboles ou un ordinateur à synthèse vocale.
  • La personne handicapée moteur souhaite très souvent participer aux échanges. Il est essentiel de lui donner le temps de s’exprimer.
Recommandations
  • Faciliter et vérifier l’accessibilité des lieux de réunion et des églises (plans inclinés correctes et rampes).
  • Prévoir une accessibilité des toilettes (portes assez larges).
  • Respecter le désir d’autonomie et de solidarité effective
Avec les personnes souffrant d'un handicap visuel
Approche et accueil
L’accueil d’une personne aveugle détermine la relation qu’on souhaite avoir avec elle. Il est donc essentiel de :
  • se présenter en disant clairement qui on est.
  • établir un climat de confiance : la personne aveugle a toujours besoin d’explications (pour se repérer).
  • préciser à la personne aveugle le moment où on la quitte afin de lui éviter de « parler dans le vide ».
Communication
  • La personne aveugle communique beaucoup, par la parole et par le toucher.
  • Elle écoute de manière particulièrement active (et nous apprend à écouter autrement).
  • Il est primordial de disposer de documents en braille et en gros caractères (pour les personnes mal voyantes).
Recommandations
L’accompagnement est un engagement :
  • On accompagne en parlant, et on raccompagne sans jamais abandonner une personne aveugle seule.
  • Il est important de transmettre ce que nous voyons (lors d’une réunion par exemple).
  • C’est la personne aveugle qui prend le coude de son guide et non l'inverse
Contact : VOIR ENSEMBLE - Groupe de Côte-d’Or
Mlle Geneviève NICOLLE - 13 bd Trimolet - 21000 Dijon
Tél. : 03 80 71 53 48 -
E-mail : gcotedor@voirensemble.asso.fr

Les 7 recommandations majeures pour une solidarité active entre personnes

  • Ne pas avoir peur du handicap. Entrer en relation avec délicatesse et respect.
  • Prendre le temps d’écouter et de s’écouter mutuellement. S’exprimer clairement et simplement.
  • S’adresser à la personne handicapée comme si elle ne l’était pas, et ne pas s’adresser à la personne qui l’accompagne.
  • Vivre la confiance, en considérant positivement les attitudes et les expressions des personnes handicapées.
  • Rester attentif aux changements de lieux et de rythmes qui peuvent désorienter la personne handicapée.
  • Abandonner le regard de pitié pour un regard simple : celui de l’amitié.
  • Accepter et encourager la participation de personnes handicapées à nos fêtes et célébrations.
Mouvements