Notre Blog Actualités



Posté le 17 mai 2016 - Rubrique Prière, veillée, célébration

En ce samedi de Pentecôte, plus d’une centaine de personnes de tous les âges  partait à la découverte de  lieux marqués par Elisabeth à Dijon : des familles, des étudiants, des paroissiens de l’église Elisabeth de la Trinité avec leur curé, un bon groupe de Beaune, quelques unités venues  de Tonnerre ou de Nancy. Ainsi une longue colonne conduite par le père Patrick-Marie Févotte et Véronique Menvielle, a  déambulé sur les trottoirs, durant deux  heures.

De halte en halte, le cœur  d’Elisabeth se dévoilait  à  partir des aspects  les plus quotidiens  de sa vie :  sur le lieu de sa maison  voisinant le Carmel, où mûrit son amour du Christ,  à travers tempêtes, combats intérieurs, dans une affection intense pour  sa mère et sa sœur, et au sein d’une vie très active ; devant les maisons de ses nombreuses  amies, anecdotes et témoignages révélaient son dynamisme de chef de bande, ses  dons exceptionnels de pianiste, son charme et son succès dans les multiples « matinées dansantes » où elle était invitée.

Mais la  lecture d’extraits d’Elisabeth, donnait à saisir  au-delà de cette vitalité hors pair, un éclat supérieur émanant de sa vie intérieure, son secret.

« Il me semble que rien ne peut distraire de Lui, lorsqu’on n’agit que pour Lui, toujours en sa sainte présence, sous ce divin regard qui pénètre dans le plus intime de l’âme ; même au milieu du monde on peut l’écouter dans le silence d’un cœur qui ne veut être qu’à Lui. »

Deux haltes priantes aidèrent à  communier plus particulièrement au message d’Elisabeth : arrêt émouvant dans la chapelle de la rue Baudin, où,  dès l’âge de douze ans,  elle suivait la messe plusieurs fois par semaine ; et point d’orgue,  à l’église Saint Michel, sa paroisse, où « Jésus prit complètement possession de son cœur » lors de sa première communion.

« Oh oui, que le Dieu tout Amour soit votre demeure immuable, votre cellule et votre cloître au milieu du monde ; rappelez-vous qu’Il demeure au centre le plus intime de votre âme comme en un sanctuaire où sans cesse Il veut être aimé jusqu’à l’adoration. Il se tient là pour vous combler de ses grâces, pour vous transformer en Lui… Il vous couvre de son ombre. Demeurez toute confiante en son amour… »

Véronique Menvielle

Photos : P. Patrick-Marie Fevotte

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 14 mai 2016 - Rubrique Jeunes

Cela faisait plusieurs années que la province Bourgogne-Franche Comté n’avait pas organisé de rassemblement. Cette année 2016 n’était pas une année comme les autres puisque nous fêtions les 100 ans du louvetisme (pédagogie pour les enfants de 8  à 12 ans inventée par baden-Powell, fondateur du scoutisme et Vera Barclay), les 60 ans de l’UIGSE (Union internationale des guides et scouts d’Europe) et les 50 ans du Baussant (l'étendard des scouts d'Europe).

Venus des 8 villes de la Bourgogne et de la Franche-Comté, 600 guides et scouts de 8 à ... 77 ans se sont retrouvés dans les bois du château de Bresse-sur-Grosne en Saône-et-Loire.

Joie humaine des retrouvailles dans des grands jeux mémorables, autour d'un banquet festif et d'un jeu scénique sur l'origine de notre Baussant, magnifiquement interprétés); joie scoute tant par la vie dans la nature que par la sollennité des promesses et d'un départ routier dans la nuit de samedi; joie fière de voir ces 368 panneaux peints de mains de scouts et formant un Baussant géant digne du livre des records; joie spirituelle bien sûr d'une messe magnifiquement célébrée et chantée et d'une veillée d'adoration recueillie qui fut en cette année de la miséricorde l'occasion de nombreuses confessions.

Oui, la météo ne nous a pas épargnés puisque la pluie et le froid se sont invités pour nous offrir un vrai week-end de novembre. Mais qu'importe, ce n'est pas cela qui ride nos scouts car comme le chantent nos louveteaux : "bonjour madame la pluie, votre visage n'est pas beau, mais sachez que rien n'ennuie un joyeux louveteau".

Oui ce rallye restera dans les mémoires comme un week-end de joie, cette joie sainte et saine de notre belle loi scoute qui sent bon l'Evangile, cette joie profonde qui s'est lue dans les yeux et dans ces sourires qui ont inondé les visages durant ces deux jours et qui resteront gravés dans les coeurs.

Un grand merci aux scouts d'hier qui nous ont transmis ce don magnifique qu'est le scoutisme, vraie école de vie; aux scouts d'aujourd'hui qui le font vivre et rayonner et qui ont tous répondu présents, le coeur joyeux et l'âme gonflée d'espérance.

Pour plus d’information sur le mouvement : scouts-europe.org

photos : © DR

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 13 mai 2016 - Rubrique Evénements

Avant de se réunir le 10 mai à la foret de la mémoire de Chamblanc, une délégation de Mana (Guyane) a vécu un séjour sur les pas de la bienheureuse Anne-Marie Javouhey, fondatrice des Soeurs de St-Joseph de Cluny et qui a a tant fait pour la libération d'esclaves de Guyane. Le samedi 7 mai, en l'église de Chamblanc, c'est une messe présidée par l'archevêque de Dijon qui a réuni paroissiens, religieuses, maire des communes environnates pour rendre grâce pour l'action d'Anne-marie Javouhey.

Ferveur et joie, dans l’église de Chamblanc ! C’est le temps de l’Eucharistie présidée par Mgr Minnerath accompagné du Père abbé de Cîteaux, des pères Helmbacher et José Mbiyavanga.

Un même cœur pour fêter la femme qui a su répondre à l’appel de l’Esprit et travailler à la libération de nombreux esclaves.

C’était en 1838 à Mana en Guyane : éduquer, enseigner, libérer, aimer, faire connaître Dieu, c’est la mission d’Anne-Marie Javouhey.

Une délégation d’habitants de Mana est là, invitée par les membres de l’Association « Sur la route des libertés de Chamblanc à Mana »*

Pour les accueillir, des habitants de Chamblanc, en costume d’époque, reconstituent la famille d’Anne-Marie. Des jeunes participent à l’animation. « Anne-Marie tu as tant de choses à nous dire » retentit sous les voutes de l’église.

La délégation reçue dans les familles, est là pour cinq jours. Elle découvre la région et surtout se prépare avec la population à la grande manifestation du 10 Mai, à la forêt de la mémoire. M. PATIENT, Sénateur-Maire de Mana, et Madame la Sous-Préfète seront là.

Sr Agnès THEVENIN

*Présidée par Mr Bourdot, Maire de Chamblanc, des Maires de Jallanges, Seurre, Grosbois, Lanthes, Sr Agnès Thevenin, Provinciale des sœurs de St Joseph de Cluny France/Suisse et de bénévoles. 

 

photos : Agnès Thévenin.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 12 mai 2016 - Rubrique Chrétiens dans la société

Fêter en musique les 70 ans du Secours Catholique : pari tenu et réussi pour l’équipe de Beaune en ce jour de l’Ascension !

Aux pieds de la Vierge noire de la basilique Notre-Dame, son responsable, Jean-Guy BECHE, a introduit la soirée en relatant les origines du Secours Catholique jusqu’à ce jour et vivement remercié le dynamisme de ses bénévoles dans les différentes actions menées sur son territoire.

Prenant la parole à son tour, Mme Chantal SUR, présidente de la délégation Bourgogne, a insisté sur l’aspect « fraternel » indissociable de tout accompagnement, précisant que cette soirée entame la première des festivités organisées dans le cadre du 70ème anniversaire.

Place fut donnée ensuite à la chorale du Touvet (commune entre Grenoble et Chambéry) qui a enthousiasmé les 250 personnes venues pour l’occasion.

Quelques 50 choristes, dirigés joyeusement par Aude MOUSSY, ont charmé l’auditoire avec des chansons de variétés surtout, mais aussi gospels et chants liturgiques. Un programme éclectique qui, s’il n’avait été donné dans ce lieu sacré, aurait sans doute donné envie d’allier la musique à la danse !  

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...