Notre Blog Actualités



Posté le 21 aot 2017 - Rubrique Vie des Paroisses

Les chrétiens de la paroisse de Liernais viennent de vivre une marche priante paroissiale. Ils nous en font ici le récit.

« Il est déjà 14h15 quand ce petit groupe de 15 personnes se met en marche… Evidemment, nous avions prévu  de partir à 14h : c’est raté ! Nous aurons donc du retard à notre premier rendez-vous. Sans doute le quart d’heure morvandiau que l’on trouve aussi dans toutes les autres régions…

Se mettre en mouvement

Cette année à Liernais, nous proposions de découvrir la marche priante, où il n’est pas question d’efforts intenses, mais de simplement se mettre en mouvement : aller à la rencontre de Dieu là où il m’attend.

Lorsque je marche, je suis hors de mon cadre habituel : mes sens sont en éveil, je peux me laisser atteindre de manière différente, comme Elie qui reconnaît Dieu dans un murmure doux et léger alors qu’il l’attendait plutôt dans le vent, le tremblement de terre, le feu. Je peux me laisser toucher par ce qui s’offre à mon regard.

Nous nous dirigerons donc vers Bard-le-Régulier. Premier arrêt à Brazey-en-Morvan où nous sommes accueillis par Denise et notre groupe se renforce pour atteindre une vingtaine de personnes. Rémy nous chante des chants de Taizé aux arrêts et en marchant. Des textes sont lus dans la forêt : le groupe est très soudé et très rieur.

Arrivée à Bard-le-Régulier

Nous arrivons à Bard où le maire nous a laissé à disposition la salle communale et une grande tente extérieure où nous partageons le repas.

Une trentaine de personnes s'installe autour d’une grande table : les victuailles sont partagées ; le muscat de Frontignan coule à flot, la bière artisanale pétille dans les verres, le vin de Bourgogne circule entre chacun : évidemment il y a trop de nourriture ! La multiplication des pains est encore réalité à Bard.

Il est déjà 20h30 : il faut penser à rentrer. Nous avons fait 15km jusque-là mais il nous reste encore autant pour rentrer sur Liernais. Une petite dizaine de marcheurs sont bien décidés à effectuer cette marche de nuit.

Marche de nuit

Nous nous retrouvons donc à l’église pour chanter avec Rémy et dire quelques prières : le groupe se divise et les marcheurs se mettent en chemin, direction la montagne de Bard où Nicole et Monique nous attendent pour admirer le coucher de soleil.

Depuis la table d’orientation nous pouvons voir la campagne sur 360 degrés.

Nous suivons la ligne de TGV pendant un moment, nous partageons avec les vacanciers qui descendent vers le sud la joie du début des vacances et avec ceux qui remontent sur Paris l’angoisse du retour au travail….

La forêt nous accueille dans son silence et ses ombres mystérieuses. Peu de paroles sont échangées. Chacun apprécie ce moment de profond recueillement qu’est la marche de nuit.

Francoise, Christian et Lucile  nous attendent à l’église de Liernais. Rémy nous fait chanter une dernière fois et quelques prières sont dites pour préparer notre sommeil qui sera le bienvenu : les trente kilomètres se font tout de même sentir.

Il est déjà minuit quand nous nous séparons. Nous nous promettons de remettre cela bientôt pour encore partager, communier ensemble ces moments de grâce que sont les marches priantes… »

Claude Correia,

 coordinateur de l’EAP de la paroisse de Liernais.

Photos : Claude Correia

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 20 aot 2017 - Rubrique Pèlerinage

Messe internationale à la basilique Saint-Pie X

La tête encore dans les flambeaux de la veille - inoubliable marche derrière notre Mère du Ciel - c'est avec les yeux pétillants que nous nous sommes levés pour se diriger vers la basilique Saint-Pie-X.
Bondée, elle nous attendait pour vivre la Messe internationale autour de Monseigneur de Kesel, cardinal et archevêque de Malines-Bruxelles. Incroyable moment de communion où toutes les langues et toutes les cultures s'assemblent pour glorifier Dieu avec majesté. Après près de deux heures de cérémonie et notre bon Jésus au fond du coeur, nous sommes allés déjeuner à l'accueil Notre-Dame. 
 

Après-midi de repos

C'est alors une après-midi plus tranquille et plus récréative qui nous attendait. Une petite sieste monacale et un chapelet pour transition, puis les malades ont participé à un loto diocésain : les lots étaient nombreux et les gagnants aussi ! Puis, autour des 16h, certains sont partis faire des courses et d'autres se sont baladés dans les parcs du sanctuaire, histoire de profiter du soleil enfin vainqueur des nuages.
 
Ce soir, le pot de l'hospitalité nous attend à 20h30. Et demain, ce sera déjà la dernière journée à Lourdes...
 
Jean-Philippe Nolle
 
Veuillez trouver dans le pdf ci-dessous le texte de l'homélie prononcée par Mgr Minnerath à la messe d'ouverture du pèlerinage à la Grotte des apparitions le 18 août 2017.
 
Photos : Mickaël Garreau et Claudine Vitrey
Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 19 aot 2017 - Rubrique Pèlerinage

Lourdes, Lourdes, ton sanctuaire... et ta météo !

Capricieuse comme toujours, cette dernière nous a déjà joué des tours, invitant qui ne l'est pas, à savoir la pluie. Mais bon, nous n'avons pas fait des centaines de kilomètres pour s'arrêter à trois, que dis-je, à mille gouttes de pluie ! La procession eucharistique à donc tout de même eu lieu à 16h, mais dans la basilique Saint-Pie-X. Présidée par notre évêque, elle nous a permit d'adorer Jésus au Saint-Sacrement et de recevoir sa bénédiction réconfortante.

Le soir, après le dîner, pour ceux qui étaient encore en forme, nous avons pu assister à une veillée autour d'Élisabeth de la Trinité, notre toute récente sainte dijonnaise !

Conférence du prédicateur, le P. Albert Zoungrana

Le samedi matin, avec un peu de retard - le quart d'heure bourguignons ? - nous sommes allés assister à une conférence du Père Albert sur le Magnificat. Il a souligné l'importance de l'histoire entre Dieu et son Peuple narrée dans l'Ancien Testament, histoire qui transparaît à travers le cantique de la Sainte Vierge. Une intervention chaudement applaudie... et qui en appelle d'autres ! La Messe entre côte-d'oriens à parfaitement actualisé le sens du Magnificat.

Piscines et grotte

Durant l'après-midi, un gros point fort du pèlerinage a été vécu : le passage aux piscines et a la Grotte. Un moment unique où nous avons pu nous mettre concrètement dans les pas de Bernadette, en faisant ses propres gestes et en écoutant les mêmes paroles que la Sainte Vierge lui avait confiées. 

Et ce soir, nous attendons avec hâte l'autre grand moment de notre semaine : la procession mariale, dont l'ambiance féerique ne se retrouve qu'ici. Cela ponctuera avec grâce cette belle journée !

Jean-Philippe Nolle

photos : Kevin Cormillot et Mickaël Garreau

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 18 aot 2017 - Rubrique Pèlerinage

Le Pèlerinage vu par les Hospitaliers  : "Éreintés... mais tellement heureux !"

Prenez une belle journée d'août. Ajoutez-y une dizaine d'heures de train, quatre heures de chargement et de déchargement, de nombreux arrêts sur les voies de la SNCF et une centaine de malades à satisfaire au mieux. Mélangez le tout, enfournez à feu doux, puis, une fois sorti, saupoudrez de quelques temps de prière et vous aurez la recette du gâteau lourd que les hospitaliers dégustent chaque année durant la première journée de voyage. Autant vous dire qu'à minuit, après avoir installé les malades dans les chambres, avoir mangé un petit bout et être passés rapidement par la grotte, en se couchant dans leurs lits, nos chers hospitaliers de Dijon sont déjà bien fatigués... Mais il vaudra toutes les fatigues du monde, ce sentiment qui soulève le coeur lorsque les pieds retrouvent après un an le sanctuaire tant aimé et que les yeux admirent la grotte bercée d'un coucher de soleil à la lumière inimitable !

le lendemain matin, la fatigue est oubliée

Le lendemain, vendredi 18, pour donner aux nouveaux hospitaliers le ton de leur service : vaillance et sacrifice, lever à 5h du matin pour arriver pimpant comme jamais à la présentation de l'hospitalité et à la bénédiction des mains des hospitaliers à 6h du matin dans la discrète chapelle Saint-Joseph. Puis - pas le temps de traîner - il faut aller réveiller nos chers malades en douceur, faire la toilette et leur donner le premier petit-déjeuner lourdais. "Je n'ai jamais autant de personnel pour moi tout seul", s'exclament les uns. "Nous n'avons jamais vu autant de malades radieux", répondent les autres.

Messe à la grotte et photo des 500 pèlerins

Autour des 8h, c'est alors l'heure du départ pour la messe à la grotte, présidée par l'évêque de Strasbourg et prêchée par Monseigneur Minnerath. Après cette messe empreinte d'émotion et de profondeur près du cœur de Notre-Dame, nous avons filé sur l'esplanade pour prendre la traditionnelle photo du pèlerinage. Déjà la fin du voyage ? Non, mais maintenant que les visages sont à jamais fixés sur les négatifs, plus besoin de s'inquiéter des cernes trop marquées : tout le monde peut se donner à fond dans le service des malades... jusqu'à l'épuisement ! 

Jean-Philippe Nolle

 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...