Notre Blog Actualités



Posté le 01 septembre 2016 - Rubrique Vie du diocèse

Depuis juin 2014, le diocèse de Dijon a entamé une réflexion au sujet de la pose de centrales photovoltaïques sur les toitures des bâtiments diocésains et paroissiaux.

La Société Patrimoine et Environnement se charge de l’ensemble des études préalables et de l’installation (les paroisses n’ont aucun coût à supporter), et le prix de vente de l’électricité qui sera ainsi produite se partagera entre cette société, les paroisses, et le diocèse.
 
Les panneaux solaires sont arrivés et sont désormais stockés dans un lieu central.
Les premières installations sont en cours, et les travaux s’échelonneront jusqu’au mois de novembre, dans la trentaine de sites retenus, selon un calendrier qui vient d’être communiqué aux paroisses, et dont le respect dépendra des conditions météorologiques et des contraintes techniques rencontrées sur chaque site.
Le premier site à être installé est celui de Til-Châtel (paroisse d’Is-sur-Tille/Grancey) : les travaux viennent de s’achever, la toiture étant facilement accessible, et les conditions météorologiques optimales. Le deuxième site diocésain équipé de panneaux solaires est Châtillon-sur-Seine (paroisse de Châtillon-sur-Seine), et la semaine prochaine c’est Cussy-le-Châtel (paroisse d’Arnay-le-Duc) qui sera concerné.
 
Même si certaines résistances ont pu naître ici ou là, ce projet a été globalement bien accepté par les paroisses, les catholiques de Côte-d’Or sont sensibles à l’enjeu des énergies renouvelables : la dernière encyclique du Pape François nous conforte dans cette démarche.
 
Ce jeudi 1er septembre 2016 est la Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création.
 

Photos : © Droits reservés

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 31 aot 2016 - Rubrique Evénements

La canonisation d’Elisabeth de la Trinité le 16 octobre prochain donne lieu à de nombreuses réunions et rencontres pour préparer le pèlerinage de ceux qui souhaitent se rendre à Rome pour vivre ce grand événement sur la place Saint Pierre. Mais ceux qui ne peuvent faire le déplacement auront également la possibilité non seulement de suivre la célébration de la canonisation mais de rendre grâce avec tout le diocèse dans les jours qui suivront.

A Rome, une veillée et une messe d’action de grâce pour la canonisation

La célébration de canonisation sera aussi précédée d’une veillée de prière le samedi 15 octobre à l’église Sainte-Thérèse d’Avila de Rome (près de la maison généralice des carmes). Cette veillée sera pour une grande part animée par le P. Raoul Mutin qui a composé des nouveaux chants reprenant les plus beaux textes d’Elisabeth de la Trinité et que nous pourrons découvrir à cette occasion.

Et le lendemain de la célébration de la canonisation, le lundi 17 octobre, c’est en la basilique Saint-Paul-Hors-les-Murs de Rome que sera célébrée la première messe de « Sainte Elisabeth-de-la-Trinité » en action de grâce pour le don que Dieu fait à son Eglise de cette nouvelle sainte.

Des célébrations dans le diocèse de Dijon

Mais Rome ne sera pas le seul lieu de célébration.

D’abord pour tous ceux qui n’auront pas la possibilité d’être à Rome, il y aura la retransmission télévisée en direct de la célébration de canonisation : cela se fera en l’église Saint-Michel de Dijon, la paroisse de la jeune Elisabeth Catez, la future sainte.

Ce même jour, une célébration d‘action de grâce aura lieu au carmel de Flavignerot à 17h30.

Le dimanche 23 octobre, à 10h, la cathédrale Saint-Bénigne aura lieu la première messe solennelle de Sainte Elisabeth de la Trinité en notre diocèse. C’est au cours de cette messe que sera déposé le reliquaire d’Elisabeth de la Trinité dans la nouvelle châsse qui contiendra désormais toutes les reliques d’Elisabeth.

Cette châsse sera présente également à l’église Sainte-Elisabeth-de-la-Trinité (quartier de la Fontaine d’Ouche à Dijon) le dimanche 30 octobre à 11h et le dimanche 6 novembre à 16h45 au carmel de Flavignerot.

A l’église Saint-Michel de Dijon

L’église Saint-Michel de Dijon, paroisse où Elisabeth de la Trinité a célébré sa première communion, va accueillir une statue de la nouvelle Sainte réalisée par l’artiste Fleur Nabert et pour laquelle une souscription vous est proposée. (Relire l’article sur la statue de sainte Elisabeth de la Trinité)

Enfin la chasse contenant les reliques de Sainte Elisabeth de la Trinité sera solennellement déposée dans la chapelle « Elisabeth de la Trinité », le mardi 8 novembre, en la fête d’Elisabeth de la Trinité, au cours de la messe célébrée en l’Eglise Saint-Michel de Dijon à 19h.

Tous ces rendez-vous ainsi que des temps de veillées, de spectacles et de conférences vous sont rappelés dans le document en PDF ci-dessous.

N’hésitez pas à le diffuser autour de vous.

 

Photos : les rencontres pour préparer les célébrations ont eu lieu au Carmel de Flavignerot avec les carmélites et des représentants de l’ordre des Carmes. © Droits réservés

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 30 aot 2016 - Rubrique Chrétiens dans la société
Les Fêtes de la Vigne, important Festival International d'Arts et Traditions Populaires, fêtaient  cette année leur 70e anniversaire à Dijon : vingt pays différents ainsi que des groupes français ont mis à l’honneur les costumes et danses traditionnels de leur pays ou de leur région.
 
Les premières « Fêtes de la Vigne » de Dijon ont été créées en 1946, à la demande du Chanoine Kir, alors maire de Dijon, pour égayer les jours d'après-guerre des Dijonnais.
 
Chaque édition est aussi marquée par la « messe des Fêtes de la Vigne » traditionnellement célébrée à la cathédrale de Dijon. Ce dimanche 28 août, elle était présidée par le chanoine Dominique Garnier.
 
Au cours de cette célébration, les différents peuples ont tenu à participer à la célébration par leurs chants et musiques et par la procession d’entrée ou celle des offrandes,… L’assemblée de la cathédrale était colorée par tous les habits traditionnels de ces groupes français et du monde entier. Découvrez ci-dessous quelques images.
 
 
 
Photos © Marie-Aleth Trapet 
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 29 aot 2016 - Rubrique Evénements

Dans quelques semaines, le 16 octobre, aura lieu à Rome la célébration de la canonisation d’Elisabeth de la Trinité. Le Carmel de Flavignerot, la paroisse Saint-Michel de Dijon et le diocèse de Dijon préparent cette belle célébration et l’accueil de tous ceux qui voudront venir en pèlerinage là où la carmélite dijonnaise a vécu.

Pour accueillir les pèlerins la paroisse Saint-Michel de Dijon est en train de préparer la chapelle qui recevra la nouvelle châsse qui contiendra les reliques de Sainte Elisabeth. Les carmélites ont également souhaité que près de cette chasse, une statue puisse accueillir ceux qui viendront prier dans la paroisse où elle a vécu sa première communion et participé tant de fois à l’Eucharistie.

 

Une statue d’Elisabeth de la Trinité

Pour célébrer la nouvelle sainte, les carmélites de Flavignerot ont confié à Fleur Nabert, sculpteur, la tâche de représenter Elisabeth non seulement dans sa ressemblance physique mais aussi spirituelle.

L’artiste s’est attaché à montrer à quel point Elisabeth était habitée par la Trinité : celle-ci est représentée rayonnante sur son cœur. Le cercle de la totalité divine est traversé par la colombe de l’Esprit saint et la croix du Christ s’y dresse, victorieuse de la mort. Cette Trinité l’habite et l’éclaire : le bord de son voile, son scapulaire et son visage sont baignés de sa lumière.

Mais Elisabeth avait aussi un souffle et un allant extraordinaire. Vers Dieu et vers les autres. Elle apparaît ainsi joyeusement tendue vers l’horizon du ciel dont elle nous montre la direction. Dans son scapulaire souffle le vent de l’Esprit Saint et les premiers mots de sa prière s’y écrivent en lettre d’or : « Ô mon Dieu Trinité que j’adore... »

 

L’artiste

Fleur Nabert est sculpteur et exerce sa création dans les domaines variés du bronze, du vitrail, du mobilier ou de l’orfèvrerie comme pour le reliquaire de la famille Martin qu’elle a créé pour les Etats-Unis ou celui du manteau de Saint François d’Assise pour les Capucins. Sa dernière création de verre thermoformé orne l’abbaye cistercienne de Bellefontaine. Elle a également réalisé de nombreux aménagements liturgiques (autel - ambon - présidence - Christ) comme à saint Adrien de Courbevoie à la Défense ou la chapelle Notre-Dame du Sourire à Lisieux et exposé dans plusieurs cathédrales (Bruxelles, Metz, Chartres...). Son travail sonde le Mystère divin avec passion et persévérance.

www.fleurnabert.com

Réalisée dans une des meilleures fonderies de France, la fonderie de Coubertin, l’œuvre, de taille réelle, est fondue en bronze à la cire perdue, patinée, numérotée et signée. Elle sera disposée sur un socle en pierre auprès de la châsse de Sainte Elisabeth de la Trinité.

 

Participer à cette création

Pour réaliser cette statue, la paroisse Saint-Michel a besoin de notre aide. Voilà pourquoi vous est présentée dans le document joint la souscription à laquelle il vous est proposé de participer. Par votre don, vous pourrez ainsi aider à faire connaître la vie et le message si actuel de la nouvelle sainte dijonnaise.

 

ci-dessous, le bulletin de souscription (en PDF)

 

 

Photos : © droits réservés

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...