Notre Blog Actualités



Posté le 01 fvrier 2017 - Rubrique lire, écouter, regarder

Eglise en Côte-d’Orest paru ! Découvrez vite votre numéro du mois de février.

Croire quand on souffre, le dossier du mois

Le samedi 11 février sera célébrée la journée mondiale des malades, le Pape François propose à « tous, malades, personnels de santé et volontaires d’élever notre prière à Marie, afin que sa maternelle intercession, soutienne et accompagne notre foi, et nous obtienne, du Christ son Fils, l’espérance sur le chemin de la guérison et de la santé, le sens de la fraternité et de la responsabilité, l’engagement pour le développement humain intégral et la joie de la gratitude, chaque fois qu’elle nous émerveille par sa fidélité et sa miséricorde ».

Eglise en Côte-d’Orvous propose, dans ce cadre de la journée mondiale des malades, un dossier principal qui interroge sur « Croire quand on souffre ». Comment espérer, se confier, persévérer lorsqu’on souffre, que ce soit de manière physique, morale, psychique, psychologique, familiale, spirituelle, …? Comment Dieu nous aide-t-il à cheminer ? Plusieurs témoignages de personnes du diocèse nous interpellent et nous donnent à réfléchir.

… et d’autres articles à découvrir

Ce numéro d’Eglise en Côte-d’Or vous fera revivre la visite de Mgr Minnerath à la Maison d’arrêt de Dijon pour la messe de Noël, un retour sur un réveillon tout particulier proposé par des jeunes chanteurs, le témoignage d’une personne consacrée puisque le 2 février est célébrée la journée mondiale de la vie consacrée, … et bien d’autres retours de vos paroisses, doyennés, mouvements, et du diocèse de Dijon.

La page solidarité de ce numéro présentera « l’Arche à Dijon ». Rendez-vous ensuite page 13 pour découvrir un nouveau visage du diocèse. Vous pourrez aussi retrouver une analyse de la souffrance dans l’art avec un aperçu du retable du Jugement dernier de l’Hôtel-Dieu de Beaune en dernière page.

Bonne lecture !

S’abonner ou se procurer Eglise en Côte-d’Or?

Si vous souhaitez vous abonner au mensuel diocésain Eglise en Côte-d’Or (31 euros pour un an) cliquez ici ou contactez le Service abonnement au 03 80 63 16 73.

Vous pouvez aussi retrouver dès maintenant ce numéro de septembre à l’accueil de l’archevêché, à l’accueil de la Maison diocésaine à Dijon ou sur les tables de presse de vos paroisses.

La rédaction tient à préciser que les articles publiés dans le mensuel sont toujours différents de ceux publiés sur le site internet du diocèse.

 

Photo © Diocèse de Dijon

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 31 janvier 2017 - Rubrique Vie des Paroisses

Dimanche 15 janvier, après la messe dominicale, plus de cent personnes ont participé, salle Notre- Dame, à un repas festif suivi d’un temps de partage animé par des groupes et mouvements de la paroisse. Ceux-ci avaient été invités à préparer un court temps d’animation ludique (sketch,  jeu, chant, mime…) pour égayer cette assemblée paroissiale annuelle qui a donc revêtu un caractère différent de celui des années précédentes. La présentation du bilan du « bric-à-brac », sous forme de dialogue humoristique, a permis de constater l’importance de ce rendez-vous incontournable pour l’animation et les finances de la paroisse.

Puis se sont exprimés le groupe « Solidarité »,  le CMR (Chrétiens dans le Monde Rural), le CCFD-Terre solidaire, Chrétiens de l’enseignement public (CDPE), Fraternité Pentecôte, Communauté  Vie chrétienne (CVX), nos diacres, toujours aussi souriants et complices, les membres de l’équipe sortante de l’équipe d’animation paroissiale (EAP) qui ont remis symboliquement à leurs successeurs les « clés de la maison ».

Un Notre Père très original récité par des membres du conseil pastoral et une courte intervention du curé, le père André Jobard, ont clos cette fraternelle rencontre.

 

Tenons-nous prêts

Dans son propos, André Jobard, a souligné : 

« Je pense qu'Il [Dieu] doit être heureux de nous voir aujourd'hui, de nous voir heureux de nous être rencontrés, d'avoir partagé nos soucis, nos projets de paroisse, et vraiment Il doit croire en nous. Peut-être me direz-vous que je projette sur Dieu mes souhaits de pasteur, alors qu'il en a peut-être d'autres. Certainement Il va encore nous demander autre chose, et bien-sûr nous éviter de nous reposer sur nos lauriers. Diraient alors les pédagogues : « c'est pour nous faire grandir ! » comme si nous étions des minus ! »

 « Tenons-nous prêts à recevoir des appels, pas nécessairement de la paroisse et de son curé (encore que...), mais surtout de la vie de chaque jour, des frères et sœurs qui attendent de nous un geste, une écoute. C'est cela le plus important ».

 

Charles Marques

 

Retrouver toute l'actualité de la paroisse de la Visitation sur son site Internet : http://www.eglise-visitation-dijon.net

Photo jointe à cet article : relai entre l'ancienne et la nouvelle équipe d'animation paroissiale (EAP).
D'autres photos de cette journée ci-dessous.

Photos : © paroisse de la Visitation 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 30 janvier 2017 - Rubrique Vie du diocèse

Après une année entière (2015-2016) qui lui était dédiée, le peuple de Dieu a mieux compris que la vie consacrée était un don de Dieu dont il faut rendre grâce, qu’il faut apprendre à mieux connaître et à mieux estimer et la considérer comme partie prenante de l’Eglise diocésaine.

Voici que nous retrouvons l’ordinaire de la journée de la vie consacrée, instituée par Jean-Paul II en 1997. C’en est donc le vingtième anniversaire. Toujours le 2 février, à l’occasion de la Présentation du Seigneur au Temple qu’accomplissent Marie et Joseph « pour l’offrir au seigneur », ce qui constitue pour les consacrés une « icône éloquente du don total de leur vie ».

Pour eux (religieux, religieuses, vierges consacrées, veuves consacrées, prêtres du Prado ou de l’Oratoire…) il s’agit, comme pour tout chrétien, de suivre le Christ en vivant l’Evangile, mais avec d’autres que l’on n’a pas choisis (vie communautaire), pour toujours (vœux de pauvreté, chasteté et obéissance), ce qui est un grand défi pour le monde.

C’est ce qui amenait le pape François à demander aux consacrés « d’être des hommes et des femmes capables de révéler le monde. » La barre est mise bien haute. D’où l’importance de nous unir à tous ces consacrés qui vont se retrouver entre eux avec leur évêque jeudi prochain et si possible de les rejoindre à l’église Saint-Michel de Dijon à 16h pour l’Eucharistie afin de leur manifester notre estime.

Père Paul Chadeuf
délégué épiscopal pour la Vie Consacrée

« Que serait le monde si les religieux n’existaient pas. »
Sainte Thérèse d’Avila 

 « Partout où il y a des consacrés, il y a toujours de la joie. »
Pape François

 

Le programme de la journée du 2 février, journée mondiale de la vie consacrée

Les personnes consacrées du diocèse de Dijon sont invitées à se rassembler à 9h à la Maison diocésaine de Dijon.
A 9H30, la prière sera suivie de la présentation des différentes communautés de vie consacrée.
A 11H00, le père Patrick-Marie Févotte parlera de sainte Elisabeth de la Trinité.
A 14H00, intervention de Mgr Roland Minnerath.

A 16H00 : Messe à l'église Saint-Michel de Dijon, tout le monde est invité à venir s'associer à la prière des consacrés du diocèse.

 

En photos ci-dessous, quelques visages de consacrés du diocèse.

Photos  © DR. Diocèse de Dijon, Trapet.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 27 janvier 2017 - Rubrique Vie des Paroisses

Le 22 janvier, on fêtait Saint-Vincent. Aussi, vendredi 20, samedi 21 et dimanche 22,  la Côte-d’Or était en fête puisque beaucoup des villages viticoles fêtaient le saint patron des vignerons. On sait peu de chose sur ce saint du IVème siècle : il était diacre, et donc au service de l’Eglise. Si on a peu d’informations sur les raisons qui ont conduit à le choisir comme patron des vignerons, on sait que ceux qui se regroupent en confréries, en amicales ou en sociétés de secours mutuel sont très attachés à cette figure de saint.

Vous avez peut-être pu participer à l’une des  messes de la Saint-Vincent proposées en Côte-d’Or. La tradition a parfois été revisitée par certains villages mais reste généralement la même : la statue du saint est portée par des vignerons et une procession se forme jusqu’à l’église où la messe est spécialement animée et décorée grâce aux chœurs, trompes, bannières, costumes, ceps de vignes et autres outils du viticulteur qui rappellent le travail de la vigne. C’est bien sûr l’occasion de relire l’un des nombreux textes bibliques qui évoquent la vigne et le travail de la vigne et de rappeler la solidarité indispensable entre ceux qui vivent du même métier.

Après la messe, une nouvelle famille s’apprête à recevoir la statue de Saint Vincent chez elle pour l’année à venir : le prêtre la bénit. Suivent un pot de l’amitié et un banquet pour les membres et adhérents des différentes sociétés d’entraide.

Cette tradition qui continue d’être perpétuée par les jeunes générations, tient à cœur. Et pour une organisation plus facile, certaines sociétés n’hésitent pas à se regrouper comme ce fut par exemple le cas à Arcenant, qui accueillait des sociétés originaires des villages de Chaux, Marey-les-Fussey, Fussey, Villers-la-Faye, Meuilley, Arcenant et Magny-les-Villers pour vivre une Saint-Vincent encore plus festive.

La paroisse de Savigny-lès-Beaune témoigne de ce moment festif qui fût l'occasion de nombreuses célébrations :

« Comme chaque année  et comme tous les villages de la Côte, la paroisse de Savigny-lès-Beaune, composée de 11 villages viticoles a célébré saint Vincent. Dès le vendredi 20 janvier, les vignerons de Savigny se sont réunis pour la messe présidée par le père Michel Pailley en l’église Saint-Cassien et animée par la chorale de la paroisse. Puis ils ont accompagné en cortège la statue de leur saint patron jusqu’au domaine qui « hébergera » Saint Vincent et se placera sous sa  protection jusqu’à l’année prochaine. Les hôtes ont offert le verre de l’amitié. Samedi matin, ce sont les viticulteurs de Marey, Fussey, Marey-les-Fussey, Villers et Magny-les-Villers qui se sont rassemblés à Arcenant, villages de la Côte de Nuits faisant partie de la paroisse. La chorale de la paroisse de Savigny a animé, par ses chants de louange et d’action de grâce, la célébration présidée par le père Louis de Raynal. La chorale était aussi présente samedi soir dans la petite église de Bouze-les-Beaune, avec les quelques viticulteurs  de ce  village pour animer la messe présidée par le père Michel Pailley. Enfin, dimanche 22 janvier, jour précisément de la Saint-Vincent, ce sont les villages d’Aloxe-Corton, Echevronne, Ladoix-Serrigny et Pernand- Vergelesses qui ont, à leur tour, honoré saint Vincent au cours de la messe dominicale,  célébrée à Aloxe-Corton par le Père Michel Pailley. La procession d’entrée avec les  statues de Saint Vincent de chaque village nous a introduits dans cette célébration, occasion d’honorer saint Vincent et de rendre grâce à Dieu pour tous ses dons. Après avoir uni leurs prières ferventes et participé à l’Eucharistie,  les viticulteurs de chaque village ont conduit la statue de Saint Vincent dans un domaine qui a ouvert ses portes à tous les habitants, vignerons ou pas : moment de retrouvailles et d’échanges chaleureux autour d’un apéritif. Ensuite les banquets  ont eu  lieu dans chaque village. »

Bernadette Morinière

 

 

Quelques retours en images ci-dessous : les paroisses vous partagent leurs photos

Photos tous droits réservés : © Jean-Louis Bernuy, © M. Prevost, © Marie-Thérèse Febvre, © Sr Maryvonne Sampic, © Valérie Bouton, © Marie Grunenwald

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...