Notre Blog Actualités



Posté le 19 dcembre 2011 - Rubrique Prière, veillée, célébration

Le Cellier de Clairvaux accueillait près d'une centaine de personnes le mercredi 7 décembre pour une veillée de contes bibliques.


Prononcés par quatre conteuses, les récits nous ont emmené dans un voyage dans le temps.

Au programme, cinq contes autour d'Abel et Caïn, de Moïse, de la rencontre de Jésus et de la Samaritaine, mais également la parabole de la drachme perdue et la visite de Jésus à Marthe et Marie.

Merci donc aux quatre conteuses et à la flûtiste, qui offrait des interludes musicaux durant les contes, pour cette soirée qui aura permis de découvrir ou redécouvrir ces passages bibliques.





Les conteuses bibliques se déplacent sur demande dans vos paroisses pour des veillées de contes. N 'hésitez-pas...

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 16 dcembre 2011 - Rubrique Mgr Roland MINNERATH

La lettre pastorale de Noël 2011 de notre Archevêque Mgr Minnerath est disponible.

S'intitulant "Notre espérance en ce temps de crise", elle s'adresse aux prêtres, aux diacres, aux religieux et religieuses, aux laïcs en mission ecclésiale et à tous les fidèles du diocèse de Dijon.


"Chers Amis,

Cette fin de l’année 2011 semble lourde d’incertitudes quant à notre avenir. De plus en plus de personnes ressentent déjà les effets de ce qu’il est convenu d’appeler la crise : au niveau de l’emploi, du logement, du crédit, des fermetures ou délocalisation d’entreprises, des restrictions annoncées, mais aussi dans les rapports quotidiens où l’on observe une tendance au repli, à la méfiance et aux jugements hâtifs. L’absence d’une perspective de sortie prochaine du tunnel peut aller jusqu’à provoquer un sentiment d’angoisse et des accents de désespérance".


L'Archevêque traite le sujet à travers l'espérance du chrétien (I), les dimensions de la crise (II), tout en rappelant que notre mission est de "rendre compte de l'espérance qui est en nous", comme l'évoquait l'apôtre Pierre (III).


"Animés par l’espérance et enracinés dans la foi, nous ne nous laisserons pas aller au repli sur nous-mêmes, ni à la peur de l’avenir. La charité -l’amour du prochain- nous pousse à la rencontre de ceux qui souffrent le plus de cette crise. Nous savons que nous sommes mieux lotis que d’autres à qui on demande de plus grands sacrifices. Dans le nécessaire processus de redressement, il faudra cultiver une attitude responsable, ne pas chercher de bouc émissaire, ni se laisser berner par des solutions alternatives irréalistes. Il sera difficile de ramer à contre-courant, mais nous commençons à en avoir l’habitude. Beaucoup comptent sur notre fermeté et sur l’espérance paisible qui nous habite.

Puissions-nous vivre un Noël vrai, joyeux et solidaire, prélude d’un nouveau départ de notre société vers des horizons de redressement durable. L’enfant de la crèche viendra nous rappeler que le salut, objet de notre espérance, nous est déjà acquis".


                                                                                                           Votre Archevêque,
                                                                                                           † Roland Minnerath




Téléchargez l'intégralité de la lettre pastorale de Mgr Minnerath ci-dessous.
Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 15 dcembre 2011 - Rubrique lire, écouter, regarder

Le nouveau CD du Père Raoul Mutin vient de sortir. 


Son titre, Sainte Jeanne Jugan, met à l'honneur la fondatrice des Petites Soeurs des Pauvres, canonisée en 2009.


Ce CD se compose de 6 chants autour de la spiritualité de Jeanne Jugan. Plusieurs de ces titres peuvent être utilisés de manière large lors de célébrations diverses.

En particulier en ce temps de Noël, deux chants évoquent les figures de Marie et Joseph. L'un d'eux est un chant à la Sainte Famille. Une parole marquante de Jeanne est notamment mise en chant : « N'oubliez pas que le pauvre, c'est Jésus-Christ».

Nous pouvons trouver également dans cette oeuvre une longue litanie invitant l'assemblée à bénir Dieu en toute circonstance.

Sainte Jeanne Jugan - de Raoul Mutin
Textes : R.Mutin Musiques : R.Mutin/Jo Akespsimas Orchestration : Jo Akepsimas


Disponible à la Procure de Dijon ou en s'adressant à l'association Animation Prière et Chant (APEC) - 12, rue du Val-de-Saône 21 270 ETEVAUX (possibilité également d'obtenir les partitions à la même adresse).

 

Couverture : Icon of the life of St. Jeanne Jugan (detail), © 2005, George & Sergio Pinecross

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 14 dcembre 2011 - Rubrique Prière, veillée, célébration

Ce dimanche 11 décembre, l'église Sainte-Jeanne d'Arc était comble pour recevoir la messe d'action de grâces pour la fondation canonique de la Congrégation de l'Oratoire de Dijon.


Le Père Raphaël Clément, Premier prévôt des Pères de Dijon, a accueilli Mgr Minnerath, venu présider la célébration, sans oublier l'assemblée en la remerciant de sa présence. Le Premier prévôt a également remercier l'Archevêque pour son soutien à l'installation canonique de la Congrégation à Dijon auprès du Saint-Siège.

Durant son homélie, Mgr Minnerath a souligné l'importance du rôle de Saint Jean-Baptiste. « Jean-Baptiste est la voix, mais celui qui vient est la Parole. Sans la voix du précurseur, la Parole ne viendrait pas jusqu'à nous. La Parole n'est pas la voix, et la voix n'est pas la Parole : mais l'un ne va pas sans l'autre ».

L'Archevêque a ensuite rappelé l'humilité qui a toujours caractérisé les prédicateurs. « Les gens comme Jean-Baptise ont servi de médiateur puis se sont effacés, sans même savoir l'immense bien qu'ils faisaient. Mais n'oublions pas que nous sommes tous appelés à cela. C'est le début de la Foi qui importe. Ensuite, Dieu la fait fructifier ».

Enfin, Mgr Minnerath a fait l'éloge de la diversité des évangélisateurs, en rendant notamment hommage à ceux qui étaient à l'honneur en ce jour. « Nous avons besoin du charisme des Oratoriens, comme celui des autres. Soyons reconnaissant de cette multiplicité de voix, qui ont pour vocation à devenir une symphonie ».

Parallèlement, l'Archevêque a rappelé que nous n'étions que le « véhicule » et que notre mission n'était guidée que par le service. « Sachons nous effacer devant celui que nous annonçons. Nous ne sommes pas dignes de défaire la courroie de sa sandale. Celui qui est le Messie et qui vient nous sauver, nous pourrons l'adorer, l'acclamer, et le louer tous les jours de notre vie ».

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...