Notre Blog Actualités



Posté le 27 aot 2013 - Rubrique Pèlerinage

Du 20 au 25 aout août s’est déroulé le pèlerinage annuel du diocèse de Dijon à Lourdes. Un train spécial a permis de transporter 575 personnes dont une centaine de malades dans de bonnes conditions même si la durée du voyage aller fut un peu longue.

Douze prêtres entouraient Mgr Roland Minnerath, et représentaient un grand nombre de paroisses. Une cinquantaine de jeunes - la plupart servants d’autel - étaient  aussi du voyage.

Pour assister les malades, 200 hospitaliers ont largement contribué à leur procurer soins et réconfort.   

Le prédicateur de ce pèlerinage était le Père Lionel Canat, curé de Châtillon, qui s’apprête à rejoindre sa nouvelle paroisse : Venarey-les-Laumes

Douze évèques pour la messe internationale

Le thème de cette année était « Une année pour la foi ». Les cérémonies  ont commencé le mercredi par la messe internationale.

6700 pèlerins y participaient dont plus de 800 malades. La basilique Saint Pie X était à peine marquée des graves inondations qui avaient vu en ce lieu souterrain plus de trois mètres d’eau.

A l’exclusion des grands écrans, il ne manquait rien à ce sanctuaire. Douze évêques  ont concélébré sous la présidence de Mgr Jean-Pierre Grallet, archevêque de Strasbourg. Tous ces fidèles représentaient neuf nationalités.

Dans l’homélie, l’accent fut mis sur « Marie Reine du ciel » - les textes étaient choisis dans le livre d’Isaïe et l’évangile de l’annonciation de saint Luc. « Que le règne vienne –dit le prédicateur- incitant à faire une confiance absolue en Dieu », ce qui s’inscrivait dans le thème de cette année et plus particulièrement de ce pèlerinage.

Le lendemain (jeudi), la messe célébrée à la grotte était animée par le diocèse de Rouen dont les fidèles étaient groupés autour de leur archevêque, Mgr Descubes. C’est l’archevêque de Dijon, Mgr Minnerath, qui prononça l’homélie.

La conférence du prédicateur

Le jeudi après-midi, en l’église Sainte-Bernadette, rendez-vous avait été donné aux pèlerins de Côte d’Or pour la conférence du prédicateur. Le Père Canat a fait preuve d’éloquence ne laissant pas les auditeurs somnoler en ce début d’après-midi, mais les incitant à se lever plusieurs fois pour faire le signe de la croix ou pour marquer les points forts de ce pèlerinage : de façon significative en évoquant la conversion, la prière, le témoignage de la charité, la relation de l’un à l’autre et en terminant par cette  affirmation en cette année de la Foi : « je crois en Dieu » »  et demandant à Marie « d’ouvrir nos cœurs ».

La procession mariale du diocèse s’est déroulée après un passage à la grotte où malheureusement en raison de l’affluence des pèlerins il fut difficile d’approcher et encore moins d’aller toucher le rocher au dessus duquel la vierge est apparue à Bernadette.

De la Cité Saint-Pierre à la messe de l’hospitalité

Selon la tradition, les Côte-d’Oriens se sont retrouvés dans les hauteurs de Lourdes la veille de leur retour, à la Cité Saint Pierre, magnifique lieu de convivialité du Secours Catholique.

Mgr Minnerath sous l’emblème « Je cois en qui j’ai mis ma foi » donna une conférence sur la vie du diocèse en reprenant les grand thèmes de l’année précédente sur le « mariage pour tous ». Il insista sur ce qui sera plus particulièrement traité cette année : « l’enseignement catholique ». Invitation est aussi lancée par l’archevêque aux diocésains pour militer aux groupes de catéchuménat ou encore aux  groupes Alpha, tous impliqués dans la mission de permettre à des chrétiens militants de rencontrer des gens « qui se sont éloignés de l’Eglise ».

Onze nouveaux hospitaliers

La messe du samedi en l’église Sainte-Bernadette était l’anticipation de la messe dominicale du 21ème dimanche du temps ordinaire. Le Père Canat, en sa qualité de prédicateur, posa cette question : combien d’entre nous seront sauvés, combien réussiront à franchir la porte étroite du ciel pour accéder à la maison du Père qui est « une maison d’amour » ?

Au cours de cette célébration  l’offertoire reprenait cette invocation : « voici l’offrande de nos vies ». C’est à l’offertoire que l’on procéda à l’installation de onze nouveaux hospitaliers à qui Mgr Minnerath remit l’insigne de leur fonction et la concrétisation de leur dévouement vis-à-vis des malades. Il était  aidé et assisté par le Père Jean-Paul Clerc, aumônier de l’hospitalité. On pourra lire ci-dessous la liste des onze nouveaux hospitaliers*.

Le dimanche, c’était le long retour vers la Bourgogne. On pria le chapelet dans le train à la même heure que le sanctuaire de Lourdes. Le recueil des prières remis à chacun des pèlerins invitait à méditer cette ultime recommandation : « notre pèlerinage est une nouvelle étape dans notre marche vers Dieu : Qu’est-ce que le pèlerinage de cette année aura apporté de neuf, et de durable dans notre vie ? ».

Lourdes 2014 est déjà fixé : ce sera du 25 au 30 août.

 

                                                    Jean Clerc

 

* les nouveaux hospitaliers : Jacqueline Chariat, Mireille  Duch, David Guidice, Pierre-Yves Hardy, Colette Lamiral, Daniel  Le  Naour, Marc Nicolas, Sophie Pérène, Claire Salignon, Louis Vaudoisey, Christiane Carmène. 

 

Crédits photos : Jean Clerc

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 26 aot 2013 - Rubrique Mouvements et associations

Du 6 au 19 juillet, 108 enfants de 6 à 15 ans sont partis en camp ACE (Action Catholique des Enfants).

Les enfants de 6/11 ans (Perlin Fripounet) se sont retrouvés à Rioz (70) pour une semaine ou 15 jours. Au total, 66 enfants ont participé à ce séjour et 26 enfants sont restés 15 jours.

Encadrés par des animateurs et directrices, tous membres de l’ACE, les enfants ont pu partager activités, veillées, grands jeux et vie quotidienne.

Tous les soirs, les enfants qui le souhaitaient pouvaient se retrouver avec le Père Xavier Courtois (prêtre accompagnateur de l’ACE) pour échanger sur leur journée et faire le lien avec la Parole du Christ. Pour faciliter la parole des enfants, deux thèmes avaient été choisi (chacun pour une semaine), d’abord les « cinq sens », puis « le jardin. » Ces paroles ont été reprises lors des deux célébrations eucharistiques qui ont ponctué ce camp.  Voici ce que les enfants ont pu exprimer…

*la vue : « j’ai trouvé des copains ; les photos c’est important pour avoir des souvenirs » ; l’écoute « bien s’entendre, ce n’est pas toujours facile » ; le goût « j’aime le camp ; Jésus aime que les gens soient heureux… » ; Ce que l’on sème : « de la joie, de la bonne humeur, de l’Amour, du respect, de l’espoir…. » Ce qui fait grandir : « ça fait grandir d’être curieux ; jouer ; apprendre ; chacun de nous fait grandir les autres ; l’aide….. » ; Ce qui empêche de bien pousser : « les disputes, la jalousie, être tout seul ; les maladies » ; les fruits récoltés : « la joie ; les amis ; la musique….. »

Pendant ce séjour, nous avons rencontré l’ACE de Haute-Saône. 8 enfants de club accompagnés de leurs deux responsables sont venus passer deux jours au camp. Un échange qui a permis aux uns et aux autres de faire connaissance, d’échanger sur ce que chacun vivait grâce à l’ACE et de partager des talents, puisqu’ils sont venus le jour du spectacle des enfants.

Pour vivre ensemble pendant ce camp, les enfants ont participé à l’élaboration de leur charte. Voici quelques exemples de ce dont ils ont besoin pour que le camp se passe bien : « jouer à fond, rigoler ; respecter les copains et les animateurs ; être agréable avec tout le monde ; ne pas être mauvais joueur ; participer ; apprendre à se connaître ; se faire de nouveaux copains…. »

 

 

Les 11/15 ans (Triolo Top Ados) se sont retrouvés à Lelex (01) pour vivre un temps de vacances sous le signe du partage, du rire (et même des fou-rires) de l’amitié et du respect.

Parmi tous les bons moments vécus pendant ce camp, deux temps forts ont marqué ce séjour : la rencontre avec l’association « handicap Evasion » et le spectacle du 13 juillet à Lelex pour les habitants.

Toute l’équipe du camp (enfants et adultes) ont rencontré l’association « Handicap Evasion » qui permet à des adultes handicapés moteurs de faire de la randonnée en moyenne montagne. Le temps d’une balade et d’un repas ils ont pu échanger et faire connaissance. Les personnes de l’association ont proposé aux enfants et animateurs qui le souhaitaient d’essayer les joëlettes. Des souvenirs et des émotions dont ils se souviendront longtemps…..

Pour le 13 juillet, comme chaque année, les enfants du camp ont préparé le spectacle donné au village : théâtre, cirque, danse, photo flash…. Tous les talents des enfants ont participé à la réussite de ce spectacle.

Lors du bilan à la fin du camp, il a été demandé aux enfants comment ils avaient évoluer pendant ce camp, voici ce qu’ils ont pu dire : « être plus tolérant ; je peux aller un peu plus facilement vers les autres ; j’ai compris qu’il suffisait d’être soi-même pour que les gens t’apprécient ; ne plus penser au regard des autres, être moi ; je suis moins timide, j’ai moins peur d’aller vers les autres ; en apprenant à rencontrer les autres sans me moquer ; le camp nous apprend à beaucoup partager avec les autres… »

Toujours en lien avec le projet de l’ACE qui veut permettre à chaque enfant de grandir et de s’épanouir dans sa personnalité et avec les autres, nous avons vu pendant ces camps les enfants s’épanouir, oser, dépasser leur craintes et leurs appréhensions. L’attention particulière portée à chacun d’entre eux leur a permis de vivre un temps de vacances réussi.

 


                                                     Pauline Petit et  Stéphanie Foucherot 

 

Crédits photos : ACE

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 23 aot 2013 - Rubrique Ordination

Tandis que notre Archevêque priait à Lourdes, avec les pèlerins du diocèse, la Vierge Marie, les moines de Cîteaux célébraient saint Bernard, « chantre de Marie» !

A la faveur de la clôture de l'année Saint Bernard, qui a célébré le 900e anniversaire de l'entrée de Bernard de Fontaine au « Nouveau Monastère », et en la fête de notre grand saint bourguignon, c'est Mgr Bernard-Nicolas Aubertin, archevêque de Tours, qui a ordonné prêtre Frère Raphaël, pour le service du Monastère, le mardi 20 août.

Le Père Abbé, Dom Olivier Quenardel, a souligné la joie de Cîteaux d'accueillir en cette circonstance, l'Abbé émérite de Lérins, Mgr Aubertin ayant lui-même rappelé, au début de la célébration, combien les moines cisterciens du monde entier étaient attachés à Cîteaux qu'ils appellent « notre Mère » !

Frère Raphaël, actuellement hôtelier du monastère, pourra ainsi manifester la miséricorde du Père par la célébration des sacrements de l'eucharistie et de la réconciliation qui constituent l'essentiel du ministère du moine prêtre, dont le successeur de saint Martin a rappelé qu'il ne devenait pas un « super-moine » car, comme le rappelle saint Benoît dans sa Règle des moines, « Ce n'est pas parce qu'il est prêtre qu'il a le droit d'oublier l'obéissance à la Règle et à ses  exigences » …

Avec le Père Paul Chadeuf, délégué épiscopal à la vie consacrée, les prêtres voisins de Nuits-Saint-Georges, plusieurs prêtres du diocèse, d'autres venus de Nice et d'ailleurs, ainsi que deux moines de Flavigny, ont imposé les mains à Frère Raphaël.

La présence de deux Frères de Taizé – où Frère Raphaël avait été permanent avant son entrée à Cîteaux –, et d'une nombreuse assemblée a contribué à la joie de la fête !

 

                                                                                  Marie-Aleth Trapet

 


Crédits photos : Marie-Dominique Trapet

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 22 aot 2013 - Rubrique lire, écouter, regarder

Ce week-end des 24 et 25 août se déroulera la fête patronale de Couchey. Saint Germain l’Auxerrois y sera mis en valeur.

La paroisse de Marsannay-la-Côte le fêtera le Samedi 24 août à l’heure de la messe de 18h00 célébrée par le curé, le Père Michel Pailley.

A cette occasion, l’Association Paroissiale de Couchey met en valeur les oeuvres d’art d’Emmanuelle Grand (artiste - peintre - verrier).

 

 

 

 

Tout d'abord, une projection sera proposée le samedi 24 août de 16h à 17h dans la Salle de Dessin Place de Gaulle.

Emmanuelle Grand présentera ses sources, quelques croquis préparatoires, le matériel utilisé, et l’esprit dans lequel elle travaille. Elle présentera le film d’Art et de lumière réalisé par Vincent Lauth (26 mn).
 
Puis, l'exposition ayant pour thème "Les Béatitudes" se déroulera dans l'église de Couchey. Ainsi, neuf peintures sur bois grand format seront exposées le samedi 24 de 17h à 18 h et le dimanche 25 août de 10h à 12h puis de 14h à 18h.
 
Le verre de l’amitié offert par l’Association Paroissiale sera servi à l’issue de la messe de 18h.
 
 
 
Contact évènement : 06 72 22 42 33
 
 
Quelques informations complémentaires :
 
Documentaire « D'Art et de Lumière » (26mn)
Réalisation: Vincent Lauth
 
Diffusé par France2 dans le cadre de l'émission Le Jour du Seigneur, le film évoque les grandes révolutions esthétiques et techniques de l'art du vitrail de la seconde moitié du XXème siècle, à travers 3 oeuvres maîtresses réunies sur le territoire de Franche-Comté : le « Paysage Bleu » d'Alfred Manessier (Les Bréseux), les dalles de verre de Fernand Léger et Jean Bazaine (Audincourt) et les 47 verrières de l'abbaye d'Acey, exceptionnelle expression contemporaine de l'esthétique cistercienne signée Jean Ricardon. Nous les découvrons sous les regards croisés de la créatrice de vitraux Emmanuelle Grand et de l'historien Jean-François Mathey.
 
 
Emmanuelle Grand - artiste peintre-verrier
 
Artiste plasticienne formée aux beaux-arts de Paris, Emmanuelle Grand se passionne pour le verre, art de la translucidité. Elle apprend les métiers et les techniques du vitrail, obtenant le titre de Meilleur Ouvrier de France. On peut découvrir ses oeuvres dijonnaises au crématorium de Mirande (création relatée dans le documentaire "Aux âmes envolées"), à Ste-Chantal dont elle a reconçu le choeur, à l'église de Couchey ou encore à l'église Ste Croix d'Ahuy (Prix Patrimoine Régional 2012). Elle poursuit en parallèle un travail de peintre, participant notamment aux actions et aux recherches du collectif Hypothèse 222.
 
Vincent Lauth - réalisateur
 
Après avoir exploré divers genres audiovisuels pour les principales chaînes de télévision françaises, Vincent Lauth collabore de 1997 à 2007 aux magazines culturels d'ARTE Metropolis et ARTE Culture, avec une affinité pour les arts plastiques et la musique. Curieux des créations dijonnaises, il découvre le travail d'Emmanuelle Grand et s'intéresse dès lors à l'art du vitrail : Aux Âmes Envolées, l'histoire d'un vitrail (Prix verre FIFAV 2008, Grand Prix Festival International du film de l'Image des Métiers 2009) A la lumière d'Elisabeth (2010) et enfin D'Art et de Lumière (2012).
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...