Notre Blog Actualités



Posté le 06 septembre 2013 - Rubrique Culture et patrimoine

Demain s'ouvre la traditionnelle Neuvaine à Notre-Dame de Bon Espoir, si importante pour les Dijonnais. Le Père Didier Gonneaud, curé de Notre-Dame, nous explique l'origine de cet évènement et commente la célèbre tapisserie du XVIème siècle qui se trouve actuellement au musée des Beaux-Arts de Dijon.

 
 
Sous le porche de notre église paroissiale, vous avez dans doute remarqué les affiches annonçant nos prochaines célébrations jubilaires. Le moment le plus important se déroulera à l'occasion de la Nativité de la Vierge : dimanche 8 septembre, à 17h00, notre archevêque présidera les vêpres, et nous ferons mémoire de la procession du 11 septembre 1513, il y a tout juste cinq siècles.
 
Cette procession est décrite sur la tapisserie reproduite sur le tableau d'affichage. Au centre, on reconnaît une évocation de Notre-Dame de Bon Espoir. La statue est portée par deux diacres, suivis par les habitants de la ville qui sont sortis de l'église malgré le danger. A gauche, des assaillants se tiennent devant les brèches faites par leurs canons : ce sont les mercenaires venus de Suisse et d'Allemagne à la demande de l'Empereur Maximilien. Celui-ci voulait récupérer la Bourgogne, annexée par Louis XI à la mort de Charles le Téméraire : étant gendre de ce dernier, Maximilien se considérait comme son héritier légitime. A droite, les assiégeants quittent la ville.
 
La statue a retrouvé sa place dans l'église, et le gouverneur Louis de La Trémoille est à genoux devant elle : son action prudente a permis la délivrance de Dijon. 
 
Cette tapisserie est pleine d'enseignements : elle met en correspondance la prière et l'action humaine. Nos ancêtres ont compris la délivrance de Dijon à la fois comme le fruit de leur confiance en Dieu et comme le résultat de leur responsabilité concrète.  Dieu ne fait pas les choses à notre place, mais il nous donne l'inspiration et la force pour agir. La célébration de ce jubilé nous amène à nous demander ce que Dieu attend de nous aujourd'hui, pas seulement pour notre cité, mais pour tous ceux dont nous avons la responsabilité.
 
 Aujourd'hui encore, nous avons beaucoup de choses à confier à Notre-Dame de Bon Espoir, pour qu'elle "réalise la promesse que renferme son beau nom" (selon le texte de la prière récitée chaque jour devant sa statue). La prière nous rassemble ici depuis plus de douze siècles, puisque notre actuelle église gothique a succédé à un sanctuaire construit autour de l'an 800.
 
En mémoire de ces siècles de prière et de confiance, que ces célébrations jubilaires renforcent notre propre espérance. 
 
 

                                 Père Didier Gonneaud, curé de Notre-Dame de Dijon
 
 
 
 
Le programme :
 
Samedi 7 septembre  à 19h00 : Concert du Laostic (gratuit) - Chants à Notre-Dame et pour la paix (Xe-XVIe)
 
Dimanche 8 septembre à 17h00 : Vêpres et procession jubilaire présidées par Mgr Minnerath
 
Mardi 10 septembre à 20h30 : Oratorio pour la paix (gratuit). Concert d'orgue par Christian Baud,  commenté par le Père Didier Gonneaud
 
Mercredi 11 septembre  à 9h00 : Messe officielle (Mgr Minnerath);  10h30 Messe avec "Ma Maison"
 
Samedi 14 septembre à 11h00 et 14h00 :  musée des beaux-arts:  hommage à Notre-Dame de Bon Espoir (le sculpteur Eric de Laclos présente   l'œuvre créée pour le jubilé)
 
Dimanche 15 septembre à 14h, 15h, 16h et 17h :  visites de l'église Notre-Dame par Madame Gaillard
 
 
 
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 05 septembre 2013 - Rubrique Mgr Roland MINNERATH

L'archevêque de Dijon, Mgr Roland Minnerath, encourage les chrétiens et tous ceux qui veulent se joindre à eux à accueillir la proposition du Pape François d'une journée de jeûne le samedi 7 septembre 2013.

Mgr Minnerath recommande aux paroisses et aux communautés qui le peuvent d'organiser une veillée de prière pour la paix en Syrie le même samedi 7 septembre, plus particulièrement entre 19h et 24h.


L'intégralité du communiqué de l'archevêque est disponible dans le fichier PDF ci-dessous.

 

 

 

- A Dijon, un concert pour la paix interpreté par le Laostic aura lieu ce 7 septembre à 19h en l'église Notre-Dame.

- Une veillée de prière sera également organisée ce même jour en la cathédrale Saint-Bénigne.

Programme :

19h-20h : lectures de textes et de témoignages
20h-21h : lectures bibliques et psalmodie
21h-22h : lectures de Pères syriaques et d'auteurs spirituels
22h-23h : rosaire pour la Paix
23h-24h : adoration eucharistique.

 

- A Beaune, le 7 septembre à 17h30le chapelet et les vêpres de la Nativité à la chapelle du Petit Roi de Grâce seront priés pour la paix en Syrie.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 04 septembre 2013 - Rubrique lire, écouter, regarder

Dans son numéro du mois de septembre, Eglise en Côte d’Or s’est intéressé au choix et au discernement du chrétien.

En effet, la rentrée pointe son nez, et avec elle, souvent, de nouveaux choix s'offrent à nous.

Le choix se présente à nous chaque jour, à des degrés d’importance bien divers. De notre choix de vie professionnelle au choix de notre menu du jour, de notre choix de vie (maritale, religieuse,…) au choix de nos loisirs, une réflexion – plus ou moins courte – nous est imposée tout au long de notre existence.

Comment choisir et discerner en tant que chrétien ? La réflexion personnelle, l’écoute de Dieu dans la prière, l’écoute de nos proches, sont autant de facteurs qui peuvent nous aider à prendre la bonne décision. Celle qui saura être la plus favorable pour nous, pour les autres et pour Dieu. Dans ce dossier de rentrée d’Eglise en Côte d’Or, vous pourrez lire les témoignages de différentes personnes qui ont été confrontées à des choix ou qui aident d’autres à bien les faire.

Après une méthodologie générale du Père Gérard Berliet, vous pourrez découvrir une présentation de la Communauté Vie Chrétienne (la CVX), et des témoignages de Côte d’Oriens autour du choix de la vocation, de son temps libre, de sa vie professionnelle ou encore du choix des services que l’on veut rendre à sa paroisse.

Visages de Prêtres

Dans ce numéro du mois de septembre d’Eglise en Côte d’Or, vous ferez plus ample connaissance avec le Père Jean-Louis Portay, prêtre du diocèse de Dijon et curé des paroisses de Genlis et de St Just de Bretenières depuis ce 1er septembre !

 

Le Père Portay nous dévoile son parcours atypique, de son enfance à Auxonne à sa carrière dans l’armée de l’air, en passant par sa vie de famille, puis sa vie de prêtre depuis 2005.

De nombreux comptes-rendus des évènements diocésains

Dans ce numéro, vous retrouverez un compte-rendu de l’ordination de Joseph-Diyas Maria Dasan, nouveau vicaire dans le Châtillonnais, qui a été ordonné prêtre dans son diocèse d’ Inde le 14 juillet dernier. Vous ferez également la connaissance du Père Amédée Nkama, nouveau vicaire à la paroisse du Sacré-Cœur/St Jean Bosco de Dijon.

Vous retrouverez aussi des comptes-rendus du pèlerinage des pères de famille à Vézelay, de la sainte Claire fêtée à Brochon, de la fête de saint Elie qui s’est déroulée sur 3 jours à St Rémy-lès-Montbard, du pèlerinage bourguignon qui a eu lieu à Notre-Dame d’Etang ou encore de la manifestation paroissiale « Parole dans la Nuit » qui a réuni une vingtaine de marcheurs dans le Morvan.

Dans ce numéro de rentrée d’Eglise en Côte d’Or, vous pourrez lire un hommage aux deux prêtres du diocèse de Dijon décédés cet été : le Père Charles Roy, un réel pasteur et un amateur d’art comme nous l’indique le Père Yves Frot qui a réalisé l’homélie lors de ses obsèques, et le Père Jean Peduzzi, humble et discret, dont le Père Pierre Cunier, son ami, nous dévoile toute la bonté.

 

Et bien entendu, après cet été marqué par les Journées Mondiales de la Jeunesse à Rio, vous retrouverez deux pages consacrées à cet évènement : un retour sur la célébration d’envoi tout d’abord, présidée par Mgr Minnerath en l’église Sainte Jeanne d’Arc de Dijon, un résumé du week-end des 27 et 28 juillet qui a vu de nombreux jeunes Côte d’Oriens restés à Dijon s’unir par la parole et la prière à la délégation présente à Rio, et enfin un reportage photos des moments forts de ces JMJ au Brésil.

 

Toutes ses informations sont donc à retrouver dans votre revue Eglise en Côte d’Or, dont le numéro du mois de septembre vient de paraitre ! 

 

N’hésitez pas à vous abonner si vous ne l’êtes déjà, et si vous faites partie de nos lecteurs, un merci beaucoup pour votre fidélité !

Vous pouvez désormais vous abonner en ligne à ECO ici !

 

Eglise en Côte d’Or, revue du diocèse de Dijon, est disponible par abonnement (31 euros par an), à l’accueil de l’archevêché, à l’accueil de la maison diocésaine, dans les librairies la Procure et Privat à Dijon et sur les tables de presse des paroisses.

Tous ces numéros (10 par an + numéros spéciaux éventuels) sont accompagnés de la lettre d'information du diocèse (4 pages), qui annonce les principaux évènements de l'activité diocésaine.

Eglise en Côte d'Or paraît le 1er de chaque mois.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 03 septembre 2013 - Rubrique Vie des Paroisses

Foule des grands jours à Châtillon, samedi 31 août à 18h30 en l’église Saint-Nicolas pour une cérémonie au rite très précis : Mgr Minnerath, notre archevêque, installait un de ses vicaires épiscopaux, le Père Paul Houdart, dans ses nouvelles fonctions : curé des 4 paroisses du Châtillonnais.

Après l’annonce officielle de cette nomination, l’archevêque énuméra la liste des 58 églises paroissiales (8 pour la paroisse de Châtillon, 17 pour celle de Laignes, 16 pour celle de Montigny-sur-Aube et 17 pour celle de Ste Colombe-sur-Seine) pendant que 4 représentants de celles-ci apportaient un morceau de puzzle qui reconstituait cette partie du doyenné du Val de Seine.

Puis Mgr Minnerath annonça que le Père Joseph Diyas Maria-Dasan, jeune prêtre ordonné cet été dans son diocèse en Inde mais au service du diocèse de Dijon, était nommé vicaire pour les 4 paroisses. Il invita ensuite le Père Houdart à faire profession de foi et à redire son désir de servir l’Église, la main sur la Bible, avant que d’autres représentants des 4 paroisses lui apportent les registres qu’il remit officiellement au Père Houdart.

Après ces rites d’entrée, une assemblée nombreuse et fervente de nouveaux paroissiens mais aussi d’anciens venus de Bligny-sur-Ouche, de Pouilly-en-Auxois et même de Nuits-Saint-Georges, chanta "Gloire à Dieu". Une paroissienne de Laignes apporta ensuite le Livre de la Parole à Mgr Minnerath qui le transmit au Père Houdart en lui rappelant la mission d’annonce de la Parole, de proclamation inlassable et d’enseignement de l’Évangile dans la joie et de prédication que, par lui, Dieu lui donnait.

Après l’Évangile proclamé par Michel Bayart, diacre au service des 4 paroisses, Mgr Minnerath, dans son homélie, nous rappelle que Jésus parle en paraboles pour nous faire comprendre que tout son enseignement est une réalité où nous devons entrer, la réalité de l’Homme. Cela demande une attitude d’accueil, de réceptivité de la Parole de Dieu pour qu’elle nous transforme : ce n’est pas des mots emportés par le vent mais une Parole transmise par les successeurs des apôtres, Parole à laquelle nous devons choisir d’ouvrir notre cœur. "Nous devons rendre grâce d’avoir des prêtres, et là, la chance d’en avoir 2 et 2 jeunes ! ", poursuivit l’archevêque qui ajouta qu’il n’y avait rien de plus beau que le ministère de prêtre. "C’est un immense bonheur, une immense tâche que le prêtre exerce chaque jour de manière spécifique dans l’Église pour que, avec d’autres, la communauté avance, une communauté au service des autres. C’est autre chose qu’un pouvoir. C’est le Royaume de Dieu qui commence à prendre forme. "

Après avoir présenté rapidement le Père Houdart (un homme enjoué, plein de joie, gentil…) et le Père Maria-Dasan (un jeune prêtre dynamique qui a remarquablement réussi à s’acclimater à notre culture et à notre langue), Mgr Minnerath termina en nous disant : "Vous êtes gâtés ! Que les années qui s’ouvrent soient des années constructives dans un monde qui perd ses repères et ses références. "

Le Père Houdart nous a invités alors à renouveler notre renonciation au mal et notre profession de foi avant la prière universelle lue par un paroissien de Laignes et la procession des offrandes par des représentants de chaque paroisse. La messe se poursuivit, concélébrée par Mgr Minnerath, nos "deux nouveaux prêtres" et le Père Etienne Hache, vicaire jusqu’alors du Père Houdart et qui en reprend la charge à Pouilly, assistés par deux diacres, Michel Bayart qui a lu l’Évangile et Jacky Auvray, diacre de Bligny-sur-Ouche.

Avant la communion, le Père Houdart transmit la paix du Christ à un membre de chaque paroisse pour qu’il aille à son tour la transmettre à l’assemblée.

À l’issue de la cérémonie, deux "anciens" paroissiens du Père Houdart nous confièrent, non sans émotion, celui qui fut leur pasteur pendant de nombreuses années. Je ne veux pas énumérer les nombreuses qualités citées, sa modestie en souffrirait ! J’ai retenu que "c’est un véritable pasteur qui met sa joie de prêtre au service de chacun, qui se réjouit du travail de l’Esprit au cœur de chacun et que ses sermons rappellent toujours les fondements de la foi avec une note d’humour pour réveiller les paroissiens qui auraient tendance à s’endormir ! "

Sylvie Girard, permanente en catéchèse, a fait un tour d’horizon de tout ce qui se fait dans nos 4 paroisses et le Père Houdart, après une pensée pour le Père Canat et le Père Maï,  s’est dit être gâté car ses confrères passés en Châtillonnais lui ont dit ce qui s’y vivait. Il a déjà apprécié la bonne odeur de cire dans son logement ! et il se réjouit de travailler avec le Père Maria-Dasan.

"Prenez bien soin de lui", nous a-t-on répété. C’est ce que nous avons commencé en lui offrant, ainsi qu’au Père Maria-Dasan, un immense "apéritif soupatoire" dans la cour de la Maison paroissiale où leurs amis ont pu échanger avec nous, leur dire au revoir et se rendre compte qu’ils étaient bien accueillis et seraient bien logés.

Rendons grâce à Dieu pour ce beau moment de foi partagée et de convivialité.

 

                                     Marie-Claire Moissenet

 

Crédits photos : Marie-Thérèse Reveillon, M-C Moissenet

 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...