Notre Blog Actualités



Posté le 07 avril 2014 - Rubrique Pèlerinage

Depuis de nombreuses années, les Amis de Notre-Dame-De-Lée s'efforcent de faire vivre et revivre la longue tradition de prière et de pèlerinage autour de cette chapelle située entre notre village de Bessey-Les-Cîteaux et l'Abbaye de Cîteaux, avec le soutien de la paroisse de Brazey-en-Plaine et du Père Alain Theuret. Rien de mieux qu'un détour par ce site bucolique entre champs et bois propre au recueillement pour le découvrir et s'en imprégner.

 

Les occasions seront encore nombreuses cette année pour en profiter, à commencer par le traditionnel pèlerinage du lundi de Pâques, le 21 avril 2014 (départ à 16h de l'église du village). La volonté de l'association est de réunir les pèlerins bien au-delà de nos clochers pour lui redonner son écho de jadis.

Mais ce n'est pas le seul temps fort de nos activités pastorales : tous les troisièmes dimanches de chaque mois et le 15 Août, la chapelle est ouverte de 15h à 18h pour un accès et une prière libre. Toutes les intentions mentionnées durant l'année seront citées à l'occasion de la fête de l'assomption lors du temps de prière organisé vers 16h30, en ce jour si particulier consacré à la Vierge et plus particulièrement à Notre-Dame-De-Lée.

Si le mauvais temps ne bouleverse pas notre planning, la messe s'y déroulera en plein air le dimanche 7 Septembre à 11h.

L'entretien de la chapelle est une des autres préoccupations de notre association, et d'autres actions sont menées pour soutenir ces projets, notamment la foire à l'osier le 31 Août au stade de Bessey-Les-Cîteaux. C'est une foire artisanale autour du thème de l'osier et la vannerie, culture anciennement florissante dans le village et ses alentours.

Les amis de Notre-Dame-De-Lée espèrent vous rencontrer à l'occasion d'un de ces prochains évènements, pastoral ou plus festif. A noter que le pèlerinage et la foire à l'osier sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.

 

                                                      Estelle Carteret

 

Renseignements : François Péchinot (03 80 29 70 19 - 06 17 03 59 29) ou carteret.estelle@orange.fr

 

Photos : © Les Amis de Notre-Dame de Lée

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 04 avril 2014 - Rubrique Vie du diocèse

Ce matin du 9 mars, il y a foule en l'église Elisabeth de la Trinité à Dijon : c'est la célébration de l'appel décisif des 16 catéchumènes venant de différentes paroisses de notre diocèse au cours d'une messe présidée par notre archevêque, Mgr Minnerath, et concélébrée par plusieurs prêtres du diocèses en lien avec les catéchumènes.

De nombreux paroissiens de Dijon mais aussi de Genlis, Meursault, Is-sur-Tille, Domois, Auxonne, Longvic, Marsannay-la-Côte et tout un car venant des quatre paroisses du Châtillonnais étaient là pour entourer de leurs prières et de leur amitié ces 16 personnes qui seront baptisées dans leurs paroisses à la Veillée pascale.

Les 16 catéchumènes, âgés de 22 à plus de 70 ans, viennent parfois de très loin : de Côte d'Ivoire, du Sénégal et du Vietnam (une maman et son fils). Ils se préparent depuis presque deux ans à ce grand moment de leur vie. Chacun, avec son histoire personnelle, a cheminé à son propre rythme, accompagné par son accompagnateur personnel, un groupe de chrétiens formé autour de lui pour témoigner, la communauté catéchuménale et au sein de sa communauté paroissiale.

Ce 9 mars, après l'homélie dans laquelle Monseigneur Minnerath a dit que "avec le Christ, tout est possible car Il nous porte aussi longtemps que nous nous appuyons sur Lui ; que c'est en suivant le projet que Dieu a sur nous que nous sommes heureux, que nous sommes vraiment nous-mêmes, en entrant dans l'idée qu'Il a sur nous et sur le monde", l'appel décisif a été célébré en suivant un rituel très précis.

À l'appel nominal de notre archevêque, chaque catéchumène s'est avancé avec son parrain ou sa marraine. Tous se sont placés face à l'assemblée, dos à l'autel, leurs parrains/marraines en face d'eux. Mgr Minnerath les a alors interpellés : "Vous, catéchumènes, changez votre regard, retournez-vous vers le Christ ressuscité qui est notre lumière et apprêtez-vous à répondre à l'appel." Ensemble, ils se sont retournés. Leurs accompagnateurs, parrains ou marraines ont ensuite témoigné qu'ils étaient tous aptes à être admis dans la communauté pour célébrer les prochaines fêtes pascales.

Les catéchumènes ont alors exprimé leur désir d'être initiés par les sacrements du Christ, le baptême, la confirmation et l'eucharistie. L'un après l'autre, ils sont montés vers l'autel, ont donné leur nom à l'archevêque qui leur a dit "…(prénom), je t'appelle" avant de les accompagner vers le registre qu'ils devaient signer.

Après ces paroles et ces gestes forts, les catéchumènes ont reçu ensemble, des mains de leurs parrains/marraines, une écharpe violette, signe du carême, temps où nous laissons Dieu scruter nos cœurs, temps de retournement vers Dieu avant d'être revêtus de blanc lors de leurs baptêmes.

Au moment de l'admission, les parrains/marraines ont posé la main droite sur l'épaule droite de leur catéchumène qu'ils doivent accompagner de leur aide et de leur exemple jusqu'aux sacrements de la vie divine.

Après une prière litanique, les catéchumènes ont repris leur place dans l'assemblée pour le credo et la poursuite de la messe.

Ce fut un temps fort pour les catéchumènes mais aussi pour les chrétiens présents, émus par le sérieux de leur démarche mais surtout par leurs visages dont certains irradiaient de bonheur.

Après la cérémonie, les catéchumènes et leurs accompagnateurs ont partagé un repas autour de notre archevêque et avec les 40 Châtillonnais venus entourer leurs deux catéchumènes mais aussi célébrer leur entrée en carême en vivant ce moment important de la vie de notre diocèse.

                                                                                             

                                                       Marie-Claire Moissenet

 

Photos ci-dessous (dans l'ordre) :

- au début de la cérémonie
- au moment de l'appel
- appel de la doyenne des catéchumènes
- après la remise de l'écharpe violette, avec les parrains et marraines
- la signature d'une maman sous l'oeil de son fils, catéchumène lui aussi
- deux jeunes mamans catéchumènes avec les chrétiens du Châtillonnais venu les entourer

© M-C Moissenet

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 03 avril 2014 - Rubrique Annonce de la foi

Fondée en 1967, la DCC (Délégation Catholique pour la Coopération), ONG catholique de développement, est le service du volontariat international de l’Eglise en France. Présente dans une soixantaine de pays, la DCC accompagne chaque année plus de 500 volontaires. Ils agissent dans tous les domaines de développement et dans tous les types de métier.

Le 22 mars dernier, la DCC a organisé une journée d’information et de partage à Dijon, et la paroisse Notre-Dame en a accueilli les différentes étapes.

La matinée fut consacrée a une table ronde présidée par Etienne Gille, vice président de l’AFRANE (Amitié franco-afghane), association d’aide humanitaire qui s’attache notamment à établir un environnement favorable à l’enseignement en Afghanistan. Etienne Gille, nous a fait partager les raisons qui motivent les candidats au volontariat pour des actions de solidarité dans les pays du Sud : désir de vivre une expérience de rencontre et de découverte, en apportant et recevant.

Puis trois témoignages différents furent présentés par de jeunes adultes : Riquier pour sa contribution à la création d’une pépinière au Togo, pendant quatre mois, Paul et Adrien avec le séjour d’un mois au Sri Lanka de sept compagnons scouts de France pour rendre des services, découvrir  et rencontrer, enfin deux volontaires de la DDC, Anne-Thérèse qui a été jardinière d’enfants à Tunis pendant deux ans, et Adélaïde qui a travaillé dans un centre de rééducation durant une année à Tuléar à Madagascar. Enfin André Thollet développa les actions du CCFD.

L’après-midi se déroula à Notre-Dame avec une animation sous le porche, et se termina par la messe dominicale.

 

                                                         Jean-François Minonzio
                                           Délégué Episcopal à la Coopération Missionnaire

 

 

Contact : delegue.dijon@ladcc.org  - 06 95 21 74 76


Photos© DCC et J-F Minonzio

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 03 avril 2014 - Rubrique Carnet

C’est dimanche matin, alors même que la Maitrise se préparait à chanter la messe en cette cathédrale, que le Père Louis Roy nous a quittés, partant rejoindre tous ses proches et en particulier ses deux frères décédés en quelques mois.

Né en Saône et Loire, c’est au petit séminaire de Flavigny et au Grand séminaire de Dijon que le Père Roy s’est préparé à devenir prêtre. Mais c’est au cours de sa formation, entre 1943 et 1945, qu’il a interrompu son séminaire pour vivre avec tant d’autres le STO, Service du travail Obligatoire, en Allemagne. Nul doute que cette période l’aura profondément marqué en raison des conditions de vie difficiles mais aussi parce que cela aura été pour lui l’occasion de vivre au plus proche d’autres jeunes hommes avec qui il aura pu partager cette expérience.

Ordonné prêtre le 29 juin 1946, à Dijon, c’est d’abord au petit séminaire de Flavigny qu’il sera nommé professeur pour y enseigner l’allemand. Il y restera jusqu’en 1960, date à laquelle il deviendra sous-directeur de la Maitrise puis directeur en 1961.

De cette période, beaucoup d’entre vous ont été les témoins de son sens du devoir, de sa discrétion et de son efficacité, ne négligeant pas de décider et d’accompagner tous les changements et les évolutions indispensables que ce bel établissement de la Maitrise devait vivre pour durer, continuer à servir des générations de jeunes et leur permettre de se mettre au service de la liturgie de la cathédrale.

Nommé chanoine titulaire de la cathédrale en 1978, décoré des palmes académiques en 1987, c’est en 1990 qu’il est devenu aumônier de la clinique Bénigne Joly de Talant tout en continuant tant qu’il a pu à participer à l’animation pastorale de la Maitrise.

Il y a quelques années, un accident de santé a réduit ses activités et ne lui permettait plus de communiquer autant qu’il aurait aimé, mais nul doute que tous ceux qui l’ont côtoyé à la Maison du clergé, les prêtres, les résidents et les religieuses, resteront marqués par son attention aux autres et son délicat sourire.

Aujourd’hui, ce sont donc tous ceux qui l’ont connu à Flavigny, à la Maitrise et dans ses autres activités pastorales qui veulent rendre grâce pour ce beau ministère du Père Louis Roy et demander au Seigneur de l’accueillir.

 


Ci-dessous en PDF, l'homélie du Père Louis de Raynal, prononcée lors de ses obsèques célébrées le mercredi 2 avril à la cathédrale Saint-Bénigne.


Photos des obsèques© Marie-Dominique Trapet

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...