Notre Blog Actualités



Posté le 14 novembre 2014 - Rubrique Jeunes

Plus de 2000 lycéens français et 600 allemands et autres européens étaient présents à Taizé pour ce rassemblement annuel. Parmi eux, 90 jeunes bourguignons accompagnés par 20 adultes dont 5 prêtres.

 

Pour la première fois, nous nous sommes rendu à Taizé avec un groupe bourguignon rassemblant des jeunes de la Côte-d'Or (chèches jaunes), de la Saône-et-Loire (chèches rouges), de l'Yonne (chèches bleus), et une lycéenne de la Nièvre ! Nous avons commencé par la célébration de la messe à Cormatin, suivie d'un pique-nique. Et nous sommes allés à pieds jusqu'à Taizé (5 km).

Chaque jour, un évèque de la Province venait rencontrer le groupe, pour un temps d'enseignement et de réponse aux questions. Lundi soir, c'était Mgr Benoît Rivière, qui a laissé ce message aux jeunes : « N'ayez pas peur ! ». Mardi soir, c'était au tour de notre archevêque, Mgr Roland Minnerath  qui leur a dit « Soyez heureux d'être chrétiens ! » Et mercredi soir, c'est Mgr Yves Patenôtre qui a terminé cette « tournée épiscopale bourguignonne » par un vibrant « Restez attachés à la personne du Christ ! »

En présence de 70 moines, quelques 2600 lycéens ont pu prier ensemble pendant cinq jours. La journée était partagée entre les temps de prière (trois par jours), les carrefours entre jeunes de toute la France et parfois même de toute l'Europe, et des veillées inoubliables à l'OYAK (lieu festif pour les jeunes).


 
                                                 Père Vincent Sauer
                                                 Délégué Episcopal
                                           à la pastorale des jeunes

 

 

Témoignages de lycéens dans le bus du retour :

Zoé : « Taizé est un lieu exceptionnel ! L'ambiance de prière, bien spécifique à Taizé, est telle que la difficulté ce n'est pas de prier, mais de ne pas prier ! Aller à Taizé avec le pèlerinage des lycéens est vraiment une chose à faire dans sa vie ! »

Madeleine : « Taizé m'a beaucoup aidé au niveau de ma vie personnelle ! Ces cinq jours ont été magiques ! De nombreuses questions qui m'ont longtemps préoccupée ont trouvé leurs réponses et mon coeur s'est libéré. Ma foi a repris confiance en elle ! »

Augustin : « Venir à Taizé m'a permis de réaffirmer ma foi grâce à l'atmosphère toute particulière de ce lieu qui nous emporte. La présence de millier de jeunes qui chantent tous ensemble nous pousse et nous aide à prier. »

Elisabeth : « Taizé permet aux jeunes de toutes confessions chrétiennes de se rencontrer entre eux et de pouvoir passer un temps d'intense partage, de charité et de foi. Taizé m'a permis de redynamiser ma foi et m'a rendu fière de ma religion. »

Lucie : « Taizé m'a permis de me ressourcer. Je suis arrivée à Taizé en cherchant ce que j'avais perdu : le Seigneur m'a mise en route. Lors de l'office de la croix (le mardi soir), j'ai su que ma foi était belle et bien présente, mais qu'il me manquait quelque chose pour être comblée : la prière.»

 


Photos : © Pastorale des jeunes 21

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 13 novembre 2014 - Rubrique Mouvements et associations

Le mercredi 29 octobre, l’accompagnement à la scolarité* du Secours Catholique de l’agglomération dijonnaise, a réalisé un voyage à Paris pour 50 personnes (bénévoles, enfants suivis et familles).

Partis de Dijon vers 5h, nous avons visité la Tour-Eiffel dès notre arrivée à Paris.

A 11h, nous avons été accueillis par un député de Côte-d’Or et son assistante. Il nous a expliqué la nature de son travail, et l’intensité de ses activités, séances à la chambre, commissions et réunions diverses, et réceptions de ses administrés.

Les enfants ont eu droit à une visite guidée pour découvrir de nombreuses salles du Palais Bourbon et son histoire. Naturellement, « la Chambre et son Perchoir », la magnifique bibliothèque, et la cour d’honneur.

Après un pique-nique en commun, nous avons quitté l’assemblée pour rejoindre le bus.

La traversée du pont de la Concorde à pied nous a permis d’admirer la très belle perspective : Palais-Bourbon, obélisque et place de la Concorde, rue Royale, église de la Madeleine, ainsi que la Seine avec son enfilade de très beaux ponts et monuments Parisiens.

Second moment fort de la journée : une croisière en bateau-mouche, qui nous a permis de découvrir d’autres splendides monuments parisiens : le jardin des Tuileries, le Louvre, la Cathédrale Notre-Dame, l’hôtel de ville de Paris, l’institut, la Conciergerie, le musée d’Orsay…

Et puis ce fut le retour en bus, avec un pique-nique sur l’autoroute, à l’aire de Nemours. Nous sommes  arrivés bd Voltaire vers 23h : la fatigue commençait à se faire sentir, surtout pour les enfants.

Cette belle journée a éclairé notre groupe sur le fonctionnement de la Nation, qui se fait grâce à ses hommes et à la force de son histoire.

Elle a permis aussi pour beaucoup de découvrir la majesté des monuments de notre capitale.


                   L’équipe des bénévoles de l’accompagnement à la scolarité

 


* l’accompagnement à la scolarité du Secours Catholique permet à de jeunes enfants en difficulté scolaire d’être accompagnés par des bénévoles. Si vous êtes intéressés pour rejoindre ce service, vous pouvez les joindre au 03 80 68 09 60 ou par mail accompagnementscolaire.210@secours-catholique.org

 

Photos© Secours Catholique

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 12 novembre 2014 - Rubrique Formation

Du 17 au 21 novembre se tiendra au Centre Universitaire Catholique de Bourgogne (CUCDB) la session nationale de l'Institut de Formation pour l'Etude et l'enseignement des Religions (IFER), sur le thème « Cultures jeunes et quêtes de sens : nouvelles dynamiques spirituelles et enseignement du fait religieux ».

Nouvelles croyances, valeurs et« communautés », quêtes émergentes de bien-être, de santé et d'identité... Dans un monde globalisé en mutation rapide, le champ « religieux/spirituel » se trouve en pleine transformation, si bien qu'on ne sait même plus comment le nommer ni encore moins délimiter ses frontières. Des évolutions très sensibles chez les jeunes, et d'autant plus interrogeantes pour les adultes, qui ont du mal à pénétrer les univers mouvants de la génération Y et des plus petits. Sécularisation, recompositions du croire, diversification de l'offre et de la demande « religieuses », réenchantement des imaginaires seront au coeur de ces journées, attentives au merveilleux voire au sacré qui habite la pop-culture, du web aux série télé, en passant par les jeux vidéo, les « tribus musicales », les blockbusters littéraires ou hollywoodiens.

Réunissant les meilleurs spécialistes, cette session verra le lancement de l'Université populaire du Monde des Religions, qui veut rassembler les passionnés de la culture laïque des religions afin de diffuser celle-ci et de contribuer ainsi au renouveau de notre vie collective.

 

Thème des journées :

Lundi 17 novembre : Les jeunes face à la nouvelle donne religieuse et spirituelle

Mardi 18 novembre : Présences du « para-religieux » dans les cultures jeunes contemporaines (1ère partie)

Mercredi 19 novembre : Nouveaux outils pour un nouveau contexte

Jeudi 20 novembre : Présences du « para-religieux » dans les cultures jeunes contemporaines (2ème partie)

Vendredi 21 novembre : Des « Nouveaux Mouvements Religieux » (NMR) au djihadisme, comment se pose la « question sectaire » dans notre société ?


 

Publics : Enseignants 1er et 2nd degré - Personnel éducatif -Chefs d’établissement - Adjoints en pastorale scolaire - Parents d’élèves

Lieu et horaires : DIJON, CUCDB (69, av Aristide Briand) - de 9h à 12h30 et de 14h à 18h (selon les journées)

Contactsecretariat@cucdb.fr - 03 80 73 45 90

 


Ci-dessous en PDF : le programme détaillé

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 10 novembre 2014 - Rubrique Prière, veillée, célébration

Les sœurs carmélites de  Flavignerot ont dû retrouver des chaises, des bancs et des tabourets pour que les très nombreux fidèles puissent trouver place dans leur chapelle, en ce dimanche 9 novembre où l’on célébrait la fête de la bienheureuse Elisabeth de la Trinité. Une illustration de l’attachement que les chrétiens lui portent.

Seize prêtres et deux diacres avaient pris place au chœur, parmi eux le père Sangalli, vice-postulateur de la canonisation, dont on espère un prochain aboutissement. La bienheureuse prendrait alors place parmi les saints.

La messe fut  concélébrée par tous les prêtres présents qui entouraient le père Eric Millot, vicaire général, qui présidait cette célébration.

Sous la direction du père Raoul Mutin, les religieuses et les fidèles ont chanté des extraits de textes d’Elisabeth, édités en CD : « Marquez tout du Sceau de l’amour »  en ouverture de la messe, pour se terminer  par la prière d’Elisabeth « Mon Dieu, mon Dieu Trinité que j’adore ».

L’homélie du vicaire général a permis de mettre l’accent sur les vertus d’Elisabeth : « Le verbe "demeurer" est l’une des clés de la relation d’Elisabeth avec Dieu » affirma le père Millot. « Si elle l’écrit à  plusieurs reprises, c’est qu’elle a voulu comprendre tous  les sens. "Demeurez", c’est à la fois la promesse du Christ mais c’est aussi une demande du Christ : "demeurez en moi comme moi en vous" ».

Abordant l’approfondissement d’Elisabeth, le père Millot devait insister sur le cheminement de cette religieuse : «  Il ne faut pas s’arrêter à la surface, il faut entrer toujours plus en l’Etre divin par le recueillement » et de citer saint Paul comme le fit Elisabeth : « Je poursuis ma course » (Ph 3, 12). « Chaque minute m’emporte plus loin dans la profondeur de votre Mystère ».

A la fin de la célébration, tous les fidèles furent invités à vénérer le crucifix d’Elisabeth, ordinairement visible dans la reconstitution de sa cellule mais déposé en ce dimanche sur l’autel où fut célébrée la messe.

                                                                                     

                                                           Jean Clerc


Photos : © Jean Clerc  

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...