Notre Blog Actualités



Posté le 05 fvrier 2015 - Rubrique Chrétiens dans la société

Le Dr Xavier Mirabel, cancérologue, ancien président d’Alliance VITA, est intervenu dans le cadre des conférences « J’ai la foi...quelles conséquences dans ma vie ? » proposées par la paroisse Saint-Bernard de Dijon.

Il est intervenu sur le thème de l’euthanasie : « Acharnement thérapeutique – Mourir dans la dignité – soins palliatifs : quelles différences ? Quels repères ? »

 

 

Devant une salle pleine, le Dr Mirabel a d’abord caractérisé ces notions. S’il dénonce les excès de l’acharnement thérapeutique, il condamne aussi l’euthanasie qui se réduit à supprimer la vie, tout comme la sédation et le droit de mourir dans la dignité. Toutes ces pratiques faussent à ses yeux leur but traditionnel qui est le respect de la vie et l’accompagnement médical attentif au malade ou au mourant ; ainsi font les soins palliatifs qui ont pour but de soigner toutes souffrances physiques et morales et de l’entourer chaleureusement.

Le Dr Mirabel explique l’acharnement thérapeutique et la volonté de choisir sa mort par la volonté de toute-puissance, qu’elle vienne du refus de la science à reconnaître sa défaite, de celui de l’individu aveuglé par la perte de sa dignité sociale ou encore de la prétention de la société à régenter la vie et la mort de chacun selon ses vues, son évolution, des visées individualistes ou économiques.

La question essentielle pour le soignant est de déterminer ce qui est bon pour la santé d’une personne : cela suppose l’exercice de sa mission selon sa conscience et les moyens de formation et d’action nécessaires à une relation de confiance avec le patient et son entourage. L’attention au malade, le respect de sa personne même abîmée, la volonté de soulager et de réconforter balisent cette mission, que la société doit servir et non décourager.

Enfin, le Dr Mirabel a invité l’auditoire à combattre la modification de la loi Léonetti sans baisser les bras, en manifestant, en s’informant (SOS fin de vie), en adhérant aux associations (Alliance Vita) et en écrivant aux autorités.

Qu’il soit remercié.


                                    Un paroissien

 

Le programme des prochaines soirées proposées par la paroisse Saint-Bernard de Dijon est à retrouver ici

 

Photos© Paroisse Dijon-Saint-Bernard

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 04 fvrier 2015 - Rubrique Vie des Paroisses

La quatrième Table Ouverte Paroissiale, plus communément appelée TOP, s’est déroulée à Beaune le 17 janvier 2015.

Dans la salle « La Montagnarde », les paroissiens se sont retrouvés autour du thème « La TOP des cirques du sourire ».

Nous étions une petite soixantaine de personnes, de milieux très différents, mais réunies dans la joie et la bonne humeur pour un excellent repas et une animation participative qui a ravi les convives.

Un prestidigitateur et un clown passaient de table en table pour exercer leurs talents sans cependant dévoiler leurs "petits secrets" aux curieux que nous étions.

Après une partie de loto toujours appréciée à la fois pour la compétition et les lots à emporter (cadeaux des paroissiens), la messe de 18 heures à l’église Saint-Nicolas a permis, aux participants qui le souhaitaient, de terminer cette bonne journée en rendant grâce à Dieu.


                                                        Renée Rousseau


Photos© Paroisse de Beaune

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 04 fvrier 2015 - Rubrique Chrétiens dans la société

Pour préparer le deuxième synode sur "La famille", en octobre 2015, les diocèses sont invités à « repenser avec une fraîcheur et un enthousiasme nouveaux à ce que la révélation, transmise dans la foi de l' Eglise, nous dit sur la beauté, sur le rôle et sur la dignité de la famille » (Relatio Synodi 2014, n.4). 

 
Il s’agit de trouver des réponses concrètes aux innombrables défis que les familles doivent affronter aujourd’hui.
 
 
 
 
 
 
 
Les thématiques suivantes pourront être approfondies :

1. Beaucoup de catholiques ont une connaissance imparfaite de la doctrine de l’Eglise sur le mariage et la famille. Il faut donc commencer par rappeler les fondamentaux et approfondir nos connaissances sur ce que l’Eglise a toujours enseigné. 

2. Beaucoup de catholiques vivent hors des liens du mariage religieux. Comment les aider à découvrir la beauté du mariage selon le dessein de Dieu ?

3. Beaucoup de catholiques divorcés au plan civil et remariés pensent être exclus de l’Eglise. Comment les aider à y trouver leur juste place ?
 

Pour nourrir la réflexion et le travail en groupe, le dossier ci-dessous en PDF permettra de bien se pénétrer de la pensée de l’Eglise et d’articuler une parole crédible en direction des couples et des familles blessés par les épreuves de la séparation, de la solitude ou de l’indifférence face aux questions de la vie matrimoniale et familiale.
Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 03 fvrier 2015 - Rubrique Culture et patrimoine

Les deux villages de Gilly-les-Cîteaux et de Vougeot avaient accepté de relever un dur défi, celui de préparer en à peine un an la 71è Saint Vincent Tournante. Pari réussi dans tous les domaines.

Les décorations des deux villages ont recueilli l'admiration des 40 000 visiteurs par leur diversité, leur délicatesse et  leurs couleurs. Les habitants ont redoublé d'efforts pour répondre parfaitement au thème de la fête « Sur le chemin des moines »  et célébrer les 900 ans de la mise en valeur des premières vignes par les moines de Cîteaux.

Chaque quartier devait travailler sur des sujets précis : le défrichage, le potager, le miel, l'élevage, le fromage, la pêche, la vigne, le vin, et bien entendu saint Vincent et la prière. Les résultats furent exceptionnels, certains propriétaires allant jusqu'à rénover la façade de leurs maisons et à faire peindre des scènes viticoles ou des portraits de moines sur les pignons, ou encore sur les portes de grange, oeuvres d'art qui seront offertes encore de longues années au regard des touristes. Les  mises en scène de moines  à la prière ou au travail  -ora et labora- dans des décors remarquablement reconstitués ont eu la palme des photographes. Les villages étaient vraiment au coeur du message de la fête religieuse.

Message fort bien souligné par un office empreint de piété et de bonheur dans une église de Gilly et une Grange de Saulx, bondées comme jamais, où il était retransmis sur grand écran. Devant les nombreux  officiels, les membres de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin emmenés par le Grand Maître Vincent Barbier, et surtout les 83 sociétés de Saint Vincent,  Mgr  Roland Minnerath en présence de Mgr Joseph de Metz-Noblat, évêque de Langres, et de nombreux prêtres, présida l' Eucharistie à l'église, secondé par le père Eric Millot à la Grange. De très beaux chants exécutés par la chorale de Gilly renforcée par des éléments  de Gevrey et de Nuits, une flûtiste et un trompettiste aidaient à la prière. Mgr Joseph de Metz-Noblat dans son homélie évoqua la signification du miracle des noces de Cana, en particulier tout ce que représente le vin dans notre foi.

Les participants, croyants ou non-croyants, ont tous été saisis par le recueillement des assemblées. Nous vivions vraiment une communion fraternelle qui présidera tout au long de ces deux journées.

La foule nombreuse où s'étaient mêlés de nombreux étrangers d' Europe, du Canada, de Chine et d'ailleurs, garda toujours le sourire, la bonne humeur et une tenue irréprochable. La neige qui voulut bien attendre l'après-midi pour tomber très modérément ajouta une touche hivernale fort bienvenue aux décorations.

Je n'oublierai pas les manifestations traditionnelles qui ponctuèrent les différents moments de la journée: le défilé très fourni du château du Clos de Vougeot jusqu'à l'église, le recueillement devant le monument aux morts de Vougeot, les intronisations des anciens vignerons et des personnalités des deux villages, les dégustations dans les caveaux et les banquets comme il se doit. A la Grange de Saulx fut projetée une vidéo pédagogique sur l'abbaye de Cîteaux. Des tableaux du peintre Prégaldiny et une centaine de photographies récentes ou anciennes des deux villages traversés par la Vouge permirent aux visiteurs déjà admiratifs de la qualité de leur patrimoine de repartir avec une excellente impression.

Ce fut une très belle fête où le caractère religieux occupa la place centrale qui lui est due. Les équipes de la paroisse peuvent en être fières. Formons le voeu que cette tradition bourguignonne de la Saint Vincent Tournante garde toujours cet esprit.

 

                                                                           Jean David

 

Photos© Marie-Dominique et Marie-Aleth Trapet

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...