Notre Blog Actualités



Posté le 22 dcembre 2015 - Rubrique Vie du diocèse

Ces dernières années, les paroisses regroupées en doyenné sont particulièrement invitées à se rassembler pour organiser des temps communs de réflexion, de formation ou de célébration. Chaque doyenné, au rythme qu’il choisit, réunit ainsi régulièrement les prêtres en activités, les diacres, les laïcs en mission ecclésiale et les coordinateurs des Equipes d’Animation Paroissiale  pour décider diverses activités communes. Et plusieurs fois dans l’année, l’archevêque réunit les doyens et leurs assistants pour un temps de partage et d’information. Ce fut le cas ce vendredi 4 décembre à la Maison diocésaine.

Cette rencontre a commencé par l’évocation par chaque doyenné de ce qui a été vécu depuis la rentrée scolaire : accueil des nouveaux prêtres, rassemblements d’enfants du catéchisme, journées de rentrées, célébration de confirmations et élaboration de projets à vivre tout au long de l’année. La diversité de ce qui a alors été rapporté tend à prouver, s’il en était besoin, que les initiatives sont nombreuses et variées.

L’autre point à l’ordre du jour fut la préparation du jubilé de la miséricorde. L’archevêque avait invité chaque doyenné à choisir quelques initiatives pour vivre ce jubilé. Outre la participation à l’ouverture de la porte sainte, « porte de la Miséricorde » à Beaune et à la cathédrale, on a pu noter que les doyennés ont déjà programmé un temps de pèlerinage au cours de cette année vers l’une de ces « portes de la miséricorde » et surtout un projet de « 24 h pour le Seigneur », c’est-à-dire un temps long (qui dans certains lieux se déroulera effectivement sur 24h), au cours duquel seront proposées des temps de conférences, de partage, d’adoration, de célébration du sacrement de pénitence et de réconciliation, etc. Sans doute que de nombreuses autres initiatives seront encore prises dans les semaines qui viennent. Cet échange fut aussi l’occasion de se demander dans quelle mesure et comment communiquer sur ce « jubilé de la miséricorde » afin que chacun, et pas seulement ceux qui fréquentent assidument nos paroisses, puissent être interpellés par cette démarche proposée par le pape François.

Dans quelques mois, lors de la prochaine rencontre des doyens et de leurs assistants, sans doute que nous pourrons déjà partager les fruits de ce jubilé.


Père Eric Millot

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 21 dcembre 2015 - Rubrique Jeunes

En ce début de l’Avent, enfants, responsables et parents de l’ACE se sont mobilisés avec d’autres pour participer aux collectes de la banque alimentaire près de chez eux !

Quentin 12 ans a dit : « Je suis venu pour aider ceux qui n’ont pas assez à manger, parce que c’est important » ; Dominique, une maman complète en disant : « On est là par solidarité, pour aider les gens dans le besoin, car il y a de plus en plus d’inégalités. » Maxime 9 ans conclut en disant  « ça m’apporte de la joie de voir qu’on peut aider les gens et aussi parce qu’on s’amuse bien en récupérant les dons ! ».  Hélène, coordinatrice du secteur de la Visitation résume ce week-end en disant « Nous avons pris le temps, nous avons donné de notre temps et reçu beaucoup en retour, des sourires, de la reconnaissance… ».

En effet, « Prendre le temps » est la résolution 2015/2017 proposée par les enfants de l’ACE.

Nous avons appliqué cette résolution dès le début de l’année en prenant le temps de nous retrouver entre responsables le 19 septembre à la Chapelle St Claire à Longvic, pour donner du sens à ce qu’on veut vivre avec les enfants cette année. Puis lors des interclubs / retour de camps le 7 novembre à la Visitation avec les Perlins Fripounet (6/11 ans) et les 7 et 8 novembre au Lycée A-M Javouhey à Chamblanc avec les Triolos Top Ados (11/15 ans), nous avons pris le temps de nous retrouver, de nous souvenir des bons moments passés ensemble, de réfléchir à quoi on occupe notre temps et pour quoi on aime prendre le temps :

Chez les Perlins et les Fripounets, certains préfèrent le moment de se coucher, de lire, de rêver, de dormir tout simplement, d’autre de se réveiller… certains aiment aller à l’école, marcher jusqu’au collège, d’autre préfèrent quand la journée finit… beaucoup aiment le moment de leur activité (cirque, chorale, foot, Hip Hop, Danse, Handball, piano), manger est aussi un moment apprécié ! Chez les Triolos Tops Ados, ils prennent le temps pour faire des choses qu’ils aiment : dormir, s’amuser, faire des choses pour soi ou pour les autres, comme faire des gâteaux ou des cadeaux, regarder la TV, faire de la musique; d’autre prennent le temps d’être avec leurs amis quand ils les invitent ; certains aiment quand il n’y a pas de but précis ou ne rien faire ; un autre prend le temps d’avoir du retard !

Forts de ce premier regard sur comment on aime occuper notre temps, les clubs vont pouvoir continuer à réfléchir pour faire bouger le temps autour d’eux. Les enfants ont des idées pour ralentir quand la vie va trop vite, mais aussi pour se mobiliser et donner de leur temps quand d’autres ont besoin !

Dans cet esprit de Noël, nous invitons chacun à prendre le temps d’accueillir tous les petits bonheurs de la vie que les enfants savent nous apporter et ainsi à voir la présence de Dieu parmi nous !

Pauline Petit

Animatrice diocésaine ACE


Photos : © ACE

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 18 dcembre 2015 - Rubrique Jeunes

Nous étions 136 jeunes de 4ème et 3ème réunis les 28 et 29 novembre à Dijon.

Venus des quatre coins du diocèse, nos 13 aumôneries ont vécu un temps fort, un Festival de la Vie :

- la vie physique et coopérative : chaque aumônerie a réalisé un push-car (voiture à pousser) et nous nous sommes affrontés en un tournoi farouche mais fraternel, dans la cours des Génois à Dijon!

- la vie spirituelle : samedi soir, le groupe de pop-louange "Aeternalis" nous a entraînés de la louange au sacrement de réconciliation en passant par l'adoration, et nous avons pu librement exprimer notre foi par notre corps, avec notre coeur.

- la vie consacrée : dimanche matin, au lycée Saint-Bénigne, après un topo de soeur Marie-Françoise sur la vie consacrée, nous avons rencontré des personnes qui consacrent leur vie à Dieu : merci à elles pour leurs témoignages!

- Enfin, nous avons terminé ce temps fort par la Vie donnée, à travers l'Eucharistie présidée par notre archevêque et concélébrée par une dizaine de prêtres.

Nous, jeunes du diocèse, après ce Festival de la vie, nous voulons garder la force et la joie de rayonner à notre tour de cette Vie que Jésus nous donne!


                                                   Un jeune participant


Photos : © Pastorale des Jeunes

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 17 dcembre 2015 - Rubrique Mouvements et associations

La conquête de la JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne) s’organise pour la nouvelle année. Deux jocistes sont arrivés au mois d’octobre sur Dijon pour « fonder » le mouvement au sein des lycées, des CFA, des FJT et sur des quartiers ciblés. Et ils viennent de loin pour permettre aux jeunes de s’exprimer et de monter des actions en lien avec leur vie quotidienne ! En effet, les deux jeunes hommes sont âgés de 23 ans. Yannig Cadorel (à gauche sur la dernière photo ci-dessous) vient du Mans où après un Bac en électronique, un BTS chaudronnerie et une licence STAPS (sport) il se posait de nombreuses questions sur son orientation professionnelle. Quant à Jordi Florin (à droite sur la dernière photo), il arrive de Roubaix avec un Bac Pro Hygiène et Environnement en poche. Bien que leurs parcours soient diversifiés, ils sont tous deux membres de la JOC depuis 5 ans et ont fait le choix de quitter leur responsabilité de fédéral (bénévole au niveau du département) pour accepter l’appel en Service Civique.

La mission de « jociste fondateur » est agrémentée par l’Etat pour une durée de 8 mois. Ils ont jusqu’au 30 juin 2016 pour rencontrer, échanger et proposer à d’autres, de s’engager à la JOC. Bien que basé sur le principe « par, pour et avec les jeunes », les jeunes sont soutenus par 2 adultes : Elisabeth Baroni et François Honoré. Logés par le diocèse dans un pavillon sur Talant, c’est la dernière équipe va travailler auprès des jeunes du milieu ouvrier, après 3 ans d’expérimentation. Bobigny et Marseille accueillent également des jeunes en Services civiques.

Si l’ambition est de redynamiser par des projets, une ville où la JOC est peu visible, il est également question de proposer aux jeunes de se poser sur leur foi, sur le sens qu’ils souhaitent donner à leur vie. Déjà, en associant leur travail à celui de la permanente Sophie Cortez, les jocistes fondateurs ont permis une journée « Rencontre et découverte de la JOC »  qui a rassemblé une vingtaine de jeunes (photos ci-dessous).


                                                                       Sophie Cortez


Photos© JOC

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...