Notre Blog Actualités



Posté le 08 aot 2017 - Rubrique Vie du diocèse

La loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat en 1905 ne permettait plus à l’Etat de subventionner les cultes et donc d’assurer le traitement des prêtres. C’est alors qu’a été créé par l’Église catholique en France le « denier du clergé ».

Cette collecte auprès des fidèles s’est ensuite appelée « denier du culte », terme qui est encore souvent employé, puis est devenue, depuis 1989, le « denier de l’Église ».

Le terme de « denier » peut paraître un peu désuet, mais les catholiques y tiennent, car le Denier n’est pas un don comme un autre. Il ne fait pas seulement appel à la générosité, mais plutôt à un sentiment d’appartenance ou de fidélité envers l’Église. Le Denier est un don volontaire, il n’y a pas de tarif ! Chacun donne en conscience selon ses possibilités.

A quoi sert le Denier ? 

Le Denier est la source principale du traitement des prêtres et de certains laïcs au service des diocèses. Il n’est pas suffisant pour couvrir l’ensemble des frais d’un diocèse. Les autres ressources, principalement les quêtes, les offrandes de cérémonies et les offrandes de messes, les legs et donations permettent de financer l’ensemble des besoins pastoraux de l’Église.

Mais le Denier en constitue la part la plus importante dans la quasi-totalité des diocèses. Il importe donc de faire savoir aux donateurs du denier de l’Église l’utilisation privilégiée de leur don : traitement, charges sociales, formation, logement et frais pour les prêtres et pour les laïcs en mission.

Dans le diocèse de Dijon

La générosité des chrétiens de Côte d’Or est grande. Chaque année, nous le constatons. Mais nous constatons aussi que le nombre de donateurs diminuent alors même que le don moyen est en augmentation.

 « Eglise en Côte d’Or », notre revue diocésaine, publie chaque mois les résultats de la collecte du Denier. Nous avons pu constater depuis le début de l’année 2017 une diminution des dons par rapport à l’année précédente. Au cœur de cet été, ce retard s’est réduit mais reste important (voir ci-dessous).

Aussi nous nous permettons de rappeler à chacun que le diocèse a toujours besoin  de l’aide de tous pour couvrir l’ensemble de ses frais. Même en été, nos paroisses restent « ouvertes » et accueillent tous ceux qui le souhaitent.

Résultats au 31 juillet 2017

Voici à fin juillet les résultats du denier
- Au 31/07/2017, nous avons 7526 donateurs pour un montant de 1368 824.74 euros
- Au 31/07/2016 nous avions 7923 donateurs pour un montant de 1415 488.72 euros
La différence à date équivalente est de -497 donateurs (-6.27 %) et -46 663.98 Euros (-3.29 %)

Faire un don :

Vous pouvez faire un don par courrier postal adressé à

Association Diocésaine (Denier de l’Eglise)   20 rue du Petit Potet   BP 57989   21079 Dijon Cedex

Ou en ligne en vous rendant sur cette page

Pour tout renseignement concernant le « Denier », vous pouvez contacter le 03 80 63 16 71

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 04 aot 2017 - Rubrique Vie des Paroisses

Au cœur de l’été, les paroisses du diocèse continuent à vivre. Et même quand nos curés prennent quelques jours de congés, nous avons pris l’habitude que d’autres confrères viennent assurer la permanence au presbytère et les célébrations dans les diverses églises.

13 paroisses du diocèse accueillent des prêtres remplaçants

Cette année, neuf prêtres ont proposé leur aide dans notre diocèse. Ils viennent du Bénin, de République Démocratique du Congo et du Burkina-Faso. Ils servent les paroisses Dijon-Saint-Pierre, Longvic, Fénay, Meursault, Nolay, Nuits-Saint-Georges, Gevrey-Chambertin, Précy-sous-Thil, Vitteaux, Saint-Julien, Saulieu, Liernais et Marsannay-la-Côte.

Il leur a été proposé ce jeudi 3 août de se rencontrer et de partager entre eux leur expérience de prêtres remplaçants, leurs surprises, leurs questions aussi. Pour ce temps fraternel avec le vicaire général, ils ont eu le joie d’accueillir également le P. Jean-Marie JEHL, prêtre d’origine dijonnaise mais qui exerce son ministère en Algérie et est actuellement administrateur du diocèse de Constantine-Hippone ainsi que M. Jean-François Minonzio, délégué épiscopal à la Coopération missionnaire.

Découverte de la pastorale en France

Chacun a ainsi pu dire sa joie de se sentir bien accueilli dans chacune des paroisses : les chrétiens sont attentifs à ce qu’ils puissent exercer leur ministère dans de bonnes conditions et à les aider autant qu’il est possible. Ils sont heureux de découvrir la vie des paroisses ; ils s’interrogent sur la meilleure manière d’accueillir toutes les demandes de sacrements et de célébrations ; ils sont aussi questionnés parfois par ce concept qu'ils trouvent très français de « croyants non pratiquants » que des personnes revendiquent alors que cela ne pourrait exister dans leurs pays.

Ce temps d’échanges fut donc très riche. Nous aurons encore l’occasion de présenter chacun de ces prêtres sur ce site avant leur départ. Mais nous pouvons déjà leur adresser nos remerciements pour tout ce qu’ils nous apportent.

Que chacun d’entre nous n’hésite pas à les accueillir à sa table pour leur dire aussi notre reconnaissance.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 03 aot 2017 - Rubrique Culture et patrimoine

La fête patronale de Couchey le dimanche 27 Août mettra en valeur cette année Saint Germain l’Auxerrois qui fut évêque du diocèse d’Auxerre au 5ème siècle.

10h30 messe en l’église Saint-Germain de Couchey

Venez pour la messe de la St Germain à 10h30 à Couchey, le Père Marcel Luedi, curé de la paroisse, nous a promis une homélie sur le grand Saint Bourguignon ! A l’issue de la messe, l’apéritif vous sera offert.

Exposition culturelle

A cette occasion, l’association paroissiale de Couchey organise une exposition « Le Sacre du Vivant » qui présentera des œuvres de trois artistes contemporains de la Côte d’Or :

  • Les peintures de Nathalie VOIRON,
  • Les œuvres en bois de Dominique BRIDEL
  • Les photographies d’Armelle célèbrent le SACRE DU VIVANT.

L’Association organise cette exposition d’art sacré contemporain (peinture ou sculpture) depuis 2008, au moment où tout le village célèbre la fête Patronale… 

25 artistes et artisans présentent également leurs œuvres dans les rues du village.  L’après-midi, des comédiens présentent un spectacle de rue. Les enfants y trouveront des jeux en bois en libre-service, et un atelier de bricolage / décoration. 

Une belle occasion pour passer la journée du dimanche 27 août à Couchey.

Jean-Philippe Prunier 

Photos : affiche de la fête patronale 2017 et oeuvres proposées les années précédentes © DR

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 02 aot 2017 - Rubrique Pèlerinage

La maison diocésaine semble assoupie : beaucoup de bureaux vides et bien peu de réunions en cette période estivale. Pourtant, l'une des salles s’est transformée en grand dépôt : celle qu’occupe l’hospitalité de Lourdes.

C’est le 17 août prochain que le train des pèlerins du diocèse quittera la gare de Dijon pour Lourdes. Mais c’est déjà depuis plusieurs semaines que les membres de l’Hospitalité de Lourdes préparent ce qui ressemble à une véritable expédition.

500 pèlerins

Sur les 500 pèlerins du diocèse, près d’une centaine seront des personnes malades accompagnées par 190 hospitaliers. Et on n’accompagne pas des personnes malades pour un si long déplacement sans emporter aussi tout ce qui peut être nécessaire durant le voyage (matelas, pharmacie et matériels de soins, nourritures et boissons) et durant les 5 jours à Lourdes.

190 hospitaliers pour 100 personnes malades

Accueillies à l’"accueil Notre-Dame" au sein même du sanctuaire de Lourdes, les personnes malades seront en permanence accompagnées et aidées afin de participer dans les meilleures conditions à toutes les démarches du pèlerinage. Pour que cet accompagnement se passe bien, l’équipe des hospitaliers prépare durant plusieurs semaines tout le matériel qui sera nécessaire : il est d’abord stocké dans une des salles de la maison diocésaine avant de rejoindre la gare de Dijon et sera chargée dans l’une des voitures du TGV des pèlerins. Toute cette préparation se fait dans la meilleure des ambiances possibles sous la houlette précise de Mme Claude Lenoir, la présidente de l’hospitalité, et avec l’aide de M. Théodore Chevignard, directeur diocésain des pèlerinages, et des autres membres du service.

Et si certains veulent vivre cette belle expérience du pèlerinage à Lourdes (17-22 août), c’est encore possible. Quelques places sont disponibles. Il suffit de contacter sans tarder le service des pèlerinages (03 80 63 14 65)

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...