Notre Blog Actualités



Posté le 31 aot 2017 - Rubrique Vie des Paroisses

Le père Joseph Banlunga est prêtre du diocèse de Boma (RDC) et est venu assurer le service des paroisses de Saulieu et Liernais durant ce mois d’août. Agé de 52 ans, il a été ordonné prêtre en 1998 et a été animateur spirituel au séminaire de Mayidi durant plusieurs années avant de préparer une licence et un doctorat de théologie spirituelle à Rome.

Curé dans le diocèse de Florence

A la suite de ces études, il a accepté de servir le diocèse de Florence (Italie) où il est actuellement prêtre fidei donum en assurant la charge de curé. Cette mission devrait se terminer en 2018, date à laquelle il rentrera dans son diocèse.

5ème séjour à Saulieu et Liernais

Le P. Joseph Banlunga est déjà venu plusieurs fois dans le diocèse de Dijon : dès 2008, il a servi les paroisses Saint-Pierre et Saint-Paul de Dijon ainsi que les paroisses de Saulieu et Liernais. C’est donc la cinquième fois qu’il vient dans ces paroisses du doyenné Auxois-Morvan afin de permettre au Père Maurice Thirault de bénéficier d’un temps de vacances.

Le Père Joseph Banlunga apprécie particulièrement ces assemblées paroissiales nombreuses en cette période d’été grâce à toutes les familles qui prennent leurs vacances dans la région. Et il reconnait l’excellent accueil dont il bénéficie en étant beaucoup invité dans les familles.

 

Merci au Père Joseph Banlunga et bon retour à Florence.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 30 aot 2017 - Rubrique Prière, veillée, célébration

11 septembre : une date bien particulière pour les dijonnais.

Le 11 septembre 1513, après que les chrétiens de Dijon eurent imploré la Vierge Marie, la ville est libérée du siège des Suisses. Le 11 septembre 1944, Dijon est libérée sans être détruite comme on le craignait.

Une telle coïncidence de date justifie l’attachement des dijonnais à Notre-Dame de Bon-Espoir.

Notre-Dame de Bon-Espoir, vierge polychrome du 12ème siècle.

Elle a été longtemps cnsidére comme une Vierge Noire. Le Vierge polychrome déposée en l’église Notre-Dame accueille chaque jour non seulement les touristes mais surtout tous ceux qui veulent confier à la Mère de Dieu leurs intentions les plus chères.

Aussi chaque année, les 9 jours qui précèdent le 11 septembre, les chrétiens sont appelés à méditer tout particulièrement le visage de Marie qui nous dit comment vivre et annoncer la Bonne Nouvelle apportée par son Fils. Ce sera encore le cas cette année en cette neuvaine qui aura lieu du 3 au 11 septembre.

Marie Louange de Gloire

Cette année, cette neuvaine sera ouverte et conclue par une prédication du Père Raoul Mutin : « Marie, louange de gloire - Prier Marie avec sainte Elisabeth de la Trinité ».

Programme de la Neuvaine

  • Dimanche 3 septembre : messe solennelle d'ouverture à 18h30 - prédication du P. Mutin
  • Tous les jours de la semaine : chapelet médité à 18h, messe à 18h30
  • Dimanche 10 septembre : procession et vêpres solennelles à 17h - Prédication du P. Mutin
  • Lundi 11 septembre : 9h, messe d'action de grâce pour la libération de Dijon, célébrée par Mgr Roland Minnerath.

Renseignements : 

http://notre-dame-dijon.blogspot.fr/

Paroisse DIJON-NOTRE-DAME 1, rue du Rabot 21000 Dijon
notredame.dijon@gmail.com
03 45 34 27 61

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 29 aot 2017 - Rubrique Vie des Paroisses

Dans le cadre des festivités liées aux fêtes de Sainte Reine, qui sont commémorées depuis l'an 866, une messe est célébrée chaque année au théâtre des Roches.

Avec l'archevêque de Dijon

Pour la première fois, celle-ci a été présidée par Monseigneur Roland Minnerath, Archevêque de Dijon, en présence comme chaque année des reliques de la martyre. Le père Lionel Canat, curé de la paroisse Alésia-Sainte Reine et Michel Bouvot, diacre permanent, ont concélébré la messe avec l'Archevêque. On notait aussi la présence de plusieurs séminaristes du diocèse parmi les servants de messe.

Regarder la vie des martyrs

"Il est bon de regarder la vie de nos martyrs" a dit Mgr Minnerath dans son homélie en faisant référence à Sainte Reine et Sainte Blandine.

"Nous avons des actes de nos martyrs qui n'ont jamais renié le Christ. Si les martyrs n'avaient pas résisté, nous ne serions peut-être pas là aujourd'hui car le christianisme n'aurait pas survécu. Il a fallu le témoignage des martyrs pour que la foi, qui est une relation vraie que personne ne peut briser, soit transmise." 

Yannick Dupin

 

Photos : © Yannick Dupin

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 28 aot 2017 - Rubrique Vie du diocèse

Bien qu’il soit originaire du Burkina Faso, c’est de Côte d’Ivoire où il est prêtre du diocèse de Daloa qu’est arrivé le P. René Sawadogo. Il participe actuellement le service des paroisses de Précy-sous-Thil et Vitteaux pour seconder le P. Albert Zoungrana.

Nommé curé de paroisse à partir du 20 septembre

Le Père René Sawadogo a été ordonné prêtre le 14 février 2009 et est actuellement vicaire à la paroisse Saint-Michel Archange de Sinfra. Auparavant il avait été enseignant au moyen séminaire de Philosophie et actuellement il continue à  préparer une thèse de philosophie avec l’université de Bouaké sur « le cheminement vers la sainteté selon Emmanuel Levinas ».

Mais à son retour dans son diocèse, il deviendra curé de la paroisse Saint-Etienne de Pelezi (région de Vavoua)

« Il n’y a pas d’âge pour servir l’Eglise »

Le P. René Sawadogo était déjà venu servir ces deux paroisses en 2015. S’il reste surpris de la faible participation aux offices dans les paroisses françaises et surtout du fait qu’on célèbre rarement l’Eucharistie pour les obsèques, baptêmes ou mariages, il est marqué par le dynamisme du bénévolat dans nos paroisses et d’une manière générale par la générosité des fidèles. Il admire « ces chrétiens qui sont entièrement donnés au service de l’Eglise » de toutes ces personnes, même âgées, qui sont tellement investies : « il n’y a pas d’âge pour servir l’Eglise » dit-il.

Le P. René Sawadogo restera en France jusqu’au 14 septembre avant de rejoindre son diocèse et sa nouvelle paroisse.

Merci, Père René.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...