Notre Blog Actualités



Posté le 20 février 2011 - Rubrique Vie des Paroisses

 En ce dimanche 20 janvier, une assistance nombreuse est rassemblée dans l'église St Denis de Nuits Saint Georges pour la messe de 11h15. L'abbé Yves FROT, curé, est entouré du Père André JOBARD, son prédécesseur et du diacre Richard FOURE.

La chorale est au complet, la décoration florale particulièrement éclatante. L'évènement ? le baptême de "Marie Hélène", magnifique cloche de 1,5T, don d'une famille de la paroisse, qui rejoindra bientôt dans le clocher "Jeanne-Marie" baptisée le 18 juin 1899.

Après le credo, le père Frot  bénit l'assemblée, puis la cloche. Vient ensuite le grand moment. Pour la première fois, le prêtre fait sonner la cloche, suivi par le donateur et parrain. La chorale entonne un "laudate domino". LAUDATE NOMEN DOMINI, telle est la devise de la cloche et la signification de sa vocation première.

Après la bénédiction solennelle, un "magificat" est repris en canon par tous. Un vin d'honneur offert par la municipalité prolonge la fête et chacun est invité à faire tinter "Marie-Hélène" avec un maillet.

Marie Hélène sonne en ré. Avec Jeanne-Marie qui sonne en fa dièse, elle forment un intervalle de "tierce majeure"

 

A quoi sert une cloche ?

            Cela paraît simple mais elle ne sert pas seulement à sonner les heures. Elle appelle à la prière pour l'Eucharistie, elle sonne à la volée lors des baptêmes et des mariages, le glas lors des obsèques et est intimement liée à la  vie de la paroisse. Elle participe à tous les évènements clefs d'une communauté chrétienne, locale, diocésaine ou universelle. Rappelons nous que les cloches de nos églises ont sonné lors de la mort de Jean Paul II et de l'élection de Benoît XVI. Elles peuvent aussi sonner pour des événements municipaux. Les plus anciens se souviennent du tocsin pour prévenir la population de catastrophes, de la fin des guerres ou même de l'arrivée du président de la République sur le territoire de la commune. J'avais moi même sonné les cloches à Gevrey lorsque nous avions gagné le Mondial en 1998.Je n'ai guère eu l'occasion de le faire depuis !

 

La tradition de l'Eglise est aussi de bénir la cloche.

            Mais avant de la bénir, je bénirai les personnes. Une bénédiction (littéralement une parole qui fait du bien) est une action de Dieu pour ses fidèles. On bénit d'abord les personnes avant de bénir une croix, une maison, une médaille. Dans notre cas, nous savons  que les cloches  expriment les sentiments du peuple chrétien, qu'elles annoncent à tous ce qui se passe dans la communauté chrétienne. A leur manière, elles annoncent la Bonne Nouvelle. Ensuite, après la prière de bénédiction, elle tintera et après la messe, chacun pourra la faire sonner. Elle restera 15 jours dans l'église  afin que chacun puisse la voir et, à la rentrée scolaire, sera installée dans le clocher.

Cet événement est assez exceptionnel dans la mesure où nous n'avons pas un tel cadeau fréquemment et il est donc normal de le fêter dignement.

 Père Yves FROT

 

Photos Georges DUVERNET

 lire aussi

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...