Notre Blog Actualités



Posté le 15 septembre 2017 - Rubrique Chrétiens dans la société

En ce 11 septembre, en l’église Notre-Dame de Dijon, à l’issue de la neuvaine à Notre-Dame de Bon Espoir en présence des autorités civiles et militaires, et de nombreux porte-drapeaux dont il a salué d’entrée la vaillance, Mgr Roland Minnerath a présidé, près de Notre-Dame de Bon Espoir, une messe d’action de grâce pour la libération de Dijon, le 11 septembre 1944.

Cette Vierge que l’on croyait noire – mais qui s’est révélée polychrome -, les Dijonnais l’ont invoquée, toujours favorablement, en 1513, lors du siège de la ville par les Suisses, puis en 1531, lors de la peste, et encore en 1870 et en 1944.

A la faveur de son homélie, notre archevêque a évoqué la quête de libération des hommes qui cherchent la vérité « qui rend libre » (Jean 8,32).

‘La Parole du christ est une parole qui nous remet debout, qui est toujours miséricordieuse pour la faiblesse humaine mais qui en même temps est toujours une source intarissable de renouveau… »

Mgr Minnerath forme le vœu « que le Seigneur nous inspire toujours des pensées de paix, de justice, de libération par rapport à tout ce qui peut encore nous opprimer ».

Le Père Emmanuel Pic, curé de la paroisse Dijon-Notre-Dame, et le chanoine Bernard Card, curé de la paroisse Dijon-Saint-Michel, entouraient Mgr Minnerath.

Marie-Aleth Trapet

Veuillez retrouver le texte de l'homélie de Mgr Minnerath dans le pdf ci-dessous.

© Marie-Aleth Trapet

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...